Après le Meeting International de l’océan Indien à La Réunion, les nageurs mauriciens, surtout ceux qui bénéficient d’un soutien du TFES, n’auront pas le temps de chômer. En effet, la présence depuis hier et ce pour un mois de l’entraîneur Serbe Nenad Milos va permettre aux meilleurs nageurs mauriciens de rester en contact avec le haut niveau, du moins en ce qui concerne les entraînements, face à la démission de la Fédération mauricienne de Natation devant ses responsabilités. Ami de Philippe Pascal, actuel Directeur Technique National (DTN) à Maurice, le Serbe partagera à partir de demain à la piscine Serge Alfred son expérience avec les nageurs mauriciens pendant un mois.
Joindre l’utile à l’agréable, c’est avec cette idée que Nenad Milos vient à Maurice. « Avant toute chose, Nenad Milos vient en vacances à Maurice et comme on se connait et qu’il a travaillé tout recemment avec Darren Chan Chin Wah, il vient donc partager ses compétences avec les nageurs », explique d’entrée à Week-End, Philippe Pascal. En effet, le directeur technique national de natation qui avait sympathisé avec le Serbe – qui est à cheval entre son pays d’origine et l’Afrique du Sud où il a une base arrière – lors des derniers Jeux des Îles de l’océan Indien aux Seychelles en 2011, a trouvé les arguments pour convaincre Nenad Milos de venir aider aux entraînements et apporter son expertise du haut niveau.
Même s’il est un inconnu du grand public mauricien, sachez quand même que Nenad Milos, d’origine Serbe, est un ancien nageur de haut niveau ayant participé notamment aux Jeux Olympiques de 72, 76 et 80. Agé aujourd’hui de 57 ans, il a été en poste au High level de Prétoria et avait notamment sous sa tutelle plusieurs nageurs dont Shrone Austin, la championne seychelloise et multiple médaillée d’or aux JIOI. De plus, il a aussi été un acteur très actif dans la préparation du champion olympique sud-africain du 100 m brasse Cameron Van der Burgh. « Je pense que Nenad Milos me sera d’une grande aide. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la possibilité de travailler et d’avoir l’expertise d’un entraîneur de ce niveau. Ses conseils seront d’une grande utilité dans la préparation des nageurs mauriciens, » a déclaré Philippe Pascal.
A noter que ce sont surtout les athlètes du Trust fund for excellence qui auront l’occasion de profiter des conseils avisés du Serbe. « J’aurais aimé pouvoir travailler avec tout le monde, mais je ne suis pas en mesure d’intervenir avec des nageurs qui sont sous la responsabilité de la fédération », explique le DTN. Encore une occasion de rater pour certains nageurs mauriciens qui sont donc privés de challenge en raison de la bêtise de quelques personnes irresponsables.