Il fallait réussir 27.61s, elle a réussi 27.50s lors du Long Course, compétition organisée par la Fédération mauricienne de Natation (FMN) le week-end dernier à la piscine de Serge Alfred. Elle, c’est Elodie Poo Cheong qui, mine de rien, est devenue la première nageuse mauricienne a avoir pu réussir le minima imposé par la Fédération Internationale de Natation (FINA) en vue d’une compétition majeure, à l’instar des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui se dérouleront l’année prochaine dans la ville chinoise de Nanging. C’était dimanche lors de la 2e journée des compétitions que le sociétaire du CAMO, mais qui s’entraîne dans le groupe TFES sous la direction du directeur technique national (DTN), Philippe Pascal, a réussi ce chrono magique de 27.50 sur 50m nage libre.
Il va sans dire que c’est une nouvelle qui réjouit beaucoup dans le sens où c’est la toute première fois qu’une nageuse réussit à passer cette barre psychologique des minima imposés par la FINA. D’autant plus que la FINA avait déjà décidé de mettre fin au système des invitations et qui est sans aucun doute la raison des performances qui arrivent à point nommé pour une discipline qui est pourtant restée sans activité pendant presque deux ans en raison de quelques pense-petit, qui continuent malheureusement à polluer  la presse de leur façon de penser …petitement.
Selon les chronos, la belle moisson est loin d’être terminée. Puisque à valeur du jour, d’autres nageuses sont en mesure de réaliser les minimas imposés par la FINA pour ce 2e rendez-vous de la Jeunesse après Singapour. Du moins . «Mais ce n’est que partie remise car d’autres ont le potentiel de réaliser  les minima de la FINA. Les Championnats du Monde de Dubai seront une occasion pour ceux-là de réaliser les minima qui seront du reste un objectif pour ceux qui feront le déplacement», explique Philippe Pascal à Week-End. Le DTN reste, de ce fait, un homme confiant puisque les nouvelles sont également bonnes pour les nageurs qui sont à l’étranger. Notamment pour les deux qui évoluent aux Etats-Unis, à l’instar de Darren Chan Chin Wah et Heather Arseth.
Surtout pour le brasseur qui est actuellement à San José. Il a, en deux fois,  battu son propre record national (établi lors des JIOI 2007 aux Seychelles 2.29.58s) du 200m brasse. Dans sa première course, il a réussi un chrono de 2.25:54s pour ensuite ramener ce temps à 2.24:61s. Il va sans dire que les conditions d’entraînement de notre compatriote aux État-Unis sont plus que bonnes. D’autant que la rumeur veut faire croire que Darren Chan Chin Wah a décroché un podium grâce à cette performance.
Heather Arseth revient, elle aussi, dans sa meilleure forme. Dans une compétition sous le nom évocateur de «Jump into June» tenue du 31 mai ou 2 juin, celle qui avait décroché trois médailles d’or des JIOI des Seychelles a réussi un coup parfait sur le 100m nage libre. Celle qui détient sa licence de Port-Louis ASA, a effacé, des tablettes des records, le chrono de 59.34s détenu par Olivia de Maroussem, en affichant un chrono de 59.12s. Dans la foulée, elle a aussi nagé le 200m nage libre en 2.09:99s, le 100 dos en 1.08:84s et en 27:38, le 50m nage libre.