Deux compétitions de natation se sont tenues en une journée samedi dernier à la piscine Pavillon (25 m), notamment la Short Course Meet 4 et la Future Day 2, agrémentées par plusieurs épreuves mixtes. Trois records ont ainsi été réalisés, deux au niveau national avec Elodie Poo Cheong au 100 m papillon (1’03’29) et au 200 m papillon (2’28″78) et une chez les 14 ans (filles) portant les griffes de Layne Lim Ah Tock au 200 m papillon (2’31″99). Cette journée, un peu particulière, avait pour but de réunir toutes les générations confondues afin qu’il y ait un partage d’expérience et de motivation chez les participants.
Elodie Poo Cheong (CAMO) reste concentrée pour les Jeux des Iles de l’Océen Indien 2015, son objectif principaldu moment. Les compétitions à la piscine sont toujours une façon de se redécouvrir, selon elle, et de s’améliorer. Toutefois, elle déplore le manque de concurrence dans la natation mauricienne. « Il n’y a pas suffisament de nageurs et cela ralentit ma progression. Il faut à chaque fois ou presque se battre contre soi-même et contre le temps », fait elle ressortir. Chez les poussines, Inès Gebert (CNQB) est fière de son temps de 2’59″46 au 200 m 4 nages, soit 0″03 de moins que son ancien chrono. « Je suis satisfaite de ma course, mon but était d’améliorer mes temps et c’est chose faite. Je remercie mon entraîneur. Maintenant je dois m’aéliorer pour être au summum aux championnats en décembre, » confie-t-elle. Et d’ajouter qu’il faut apprendre à aimer la natation « même si c’est dur au début on finit par aimer quand on voit les résultats ».
En masculin, Warren Hau Kim Fong (CAMO) a réalisé un triplé. Il a décroché trois médailles d’or au 100 m papillon (1’01″94), au 200 m papillon (2’21″67) et au 400 m 4 nages (4’49″50). Malgré ses victoires, celui qui voulait placer son temps sous la barre de la minute, reste sur sa faim. « J’ai senti une certaine fatigue après mes premières courses. Je pense néanmoins avoir bien géré et maintenu le rythme. Je souhaite obtenir une médaille de bronze aux JIOI aux 400 m 4 nages à la Réunion en août prochain », souligne Warren Hau Kim Fong.
En ce qui concerne le directeur technique national, Philippe Pascal, ce mélange de générations lors d’une seule compétition crée une dynamique qui va de la volonté de gagner et non seulement de faire des chronos. « C’est un peu cet esprit que perd les aînés à un certain moment. Les petits ont besoin d’observer les grands. Idem dans le sens inverse, » laisse t-il entendre. Même si cette journée a été plus longue que prévue — les organisateurs ont promis des ajustements pour la prochaine rencontre du genre — le public présent était tout aussi enthousiaste que les nageurs.. «Nous essaierons de faire en sorte que la prochaine journée soit moins lourde tout en atteignant les objectifs, » note Philippe Pascal. « Il y a eu quelques épreuves intéressantes traduites par des chronos et des records. Beaucoup de nageurs ont réalisé des records personnels sans que le public ne s’en aperçoive. Le comportement des nageurs est different que lors des précédentes longues courses par exemple et cela est encourageant », conclut-il.