Maurice a écrit, hier, à la piscine Michel-Débré à Saint Denis, une des plus belles pages de son histoire en natation, lorsque Bradley Vincent, Darren Chan Chin Wah, Yohan Lim et Mathieu Marquet ont enlevé, au bout de 3’28”23, la médaille d’or du relais 4×100 m nage libre devant La Réunion de Mathieu Bachmann, Nathan Mandere, Dimitri Faubourg et Benoît Debast.
L’avance des Mauriciens s’est dessinée dès les premiers mètres de la course. « C’est historique ! » s’exclamait Bradley Vincent, qui avait lancé le relais. « J’espère que ce sera une lumière pour les autres. Nous avons montré qu’avec de la volonté on pouvait y arriver ».
Lorsqu’il passe le témoin à Darren Chan Chin Wah, il avait déjà idéalement lancé ses coéquipiers. 50”37 au moment où le deuxième relayeur s’élance, alors que La Réunion est à 52”07. Au deuxième passage, Chan Chin Wah porte une autre estocade (1’43”21 contre 1’45”08), avant que l’avance mauricienne ne diminue un peu au troisième passage (2’36”contre 2’37”10). Il ne restait que Mathieu Marquet pour porter les espoirs d’une équipe vers la victoire.
Ce qu’il fit avec la manière, en résistant au retour de Benoît Debast dans les 50 derniers mètres de la course. « On savait que c’était jouable. On avait le soutien du public. On voulait donc essayer quelque chose. Le résultat est là », sourit-il.
Bradley Vincent, lui, va plus loin. « On voulait cette médaille. Avec mes coéquipiers Mathieu, Yohan et Darren, on a été la chercher avec toute notre volonté », ajoute-t-il.
Qu’attendre désormais de la sélection de natation ? Selon Bradley Vincent, il n’y a pas de petite ou grosse équipe. « Nous avons démontré que La Réunion n’est qu’une équipe. Avec du travail et de la volonté, on peut y arriver ».
Mais plus tôt, Maurice a dû manger son pain noir, avec les échecs consécutifs d’Elodie Poo Cheong au 100 m papillon. Cette dernière, seulement troisième, ne faisait pas mieux que Layne Lim Ah Tock (3e au 400 m nage libre). Darren Chan Chin Wah et Heather Arseth entretenaient l’espoir d’une médaille au 50 m brasse et au 100 m dos, avec une médaille d’argent chacun. Mais le Réunionnais Dimitri Faubourg et la Seychelloise Alexus Laird privaient le camp mauricien d’une première place.
On notera par ailleurs la longue série des Réunionnais avec Emma Morel (100 m papillon dames), Mathieu Bachmann (100 m papillon hommes), Alizée Morel et Benoît Debast (400 m nl), Pierre-Yves Desprez (100 m dos), Géraldine Huffner et Dimitri Faubourg (50m brasse). Seuls la Seychelloise Alexus Laird et le quatuor du 4×100 m nage libre mauricien ont empêché le Grand Chelem réunionnais.