Nos deux nageurs ont certes été éliminés dès les premiers tours de qualification, mais cela n’enlève rien à leurs performances qui sont plus qu’honorables. Contenu de la situation dans laquelle se trouve la natation mauricienne, on ne peut rien leur reprocher.
Le premier  en action n’était nul autre que Mathieu Marquet sur le 200m nage libre. Il était engagé dans la première série et il a pris la deuxième place en 1:58.91 derrière le dominicain Nicolas Shawah Alfaro en 1:53.51. Il devait ainsi améliorer son meilleur temps sur la distance de même que le record de maurice qu’il détenait depuis 2011 lors des Championnats nationaux d’hiver.   » La compétition a été assez difficile dans la mesure où j’ai été vraiment livré à moi-même. J’ai été seul depuis mon arrivée sans aucun accompagnement des deux représentants de la délégation mauricienne, » a déclaré ce dernier.
De plus, il devait ajouter  » Ma préparation n’a pas été de tout repos. J’ai dû faire avec les moyens du bord et l’entraîneur national, Philippe Pascal a réussi à me bricoler un petit emploi du temps pour que je me peaufine pour le jour-J. » Mathieu Marquet se dit très fier de son chrono et de sa performance qui au vue des circonstances n’aurait pas pu être mieux.  » J’ai réussi à améliorer mon meilleur temps malgré une petite préparation et des conditions peu enviables. Dans une autre configuration et avec beaucoup plus de compétitions dans les jambes j’aurais certainement fait mieux, » a-t-il affirmé.  
Commentant l’ambiance au village des jeux il devait dire  » Je suis vraiment ravi d’être à Londres. C’est vraiment quelque chose d’exceptionnelle de participer aux Jeux olympiques et de côtoyer le gratin mondial. L’atmosphère y est vraiment cordiale et magiques et les athlètes sont très sympathiques. » Il avoue même avoir eu l’occasion de croiser Michael Phelps.  » Je vis vraiment un rêve d’enfant et je compte profiter au maximum de cette expérience, » dit-il.
Marquet regrette cependant, que l’avenir de la natation s’écrive en pointiller actuellement.  » Je ne sais pas dans quelle direction se dirige la discipline. Il règne une véritable cacophonie au sein de la Fédération. J’espère que tout rentra dans l’ordre prochainement et que je puisse enfin débuter ma préparation pour que mon objectif principal qu’est les Jeux des îles de 2015 devienne réalisable. »
Notre autre compatriote, Heather Arseth était elle  alignée sur le 200m nage libre, mais cette fois en féminin. Elle a, elle-aussi, sorti une très belle performance chronométrique pour prendre la quatrième place dans sa série avec un temps de 2:07.81 effaçant ainsi des tablettes le vieux record de Corinne Leclair qui était de 2:10.19. La victoire est revenue à la Thaïlandaise Natthanan Junkrajang qui a arrêté le chrono à 2 :02.49 et qui a devancé la Suissesse Danielle Villars (2 :03.55) et la Sud-Coréenne Il Joo Baek (2 :04.32).