Les choses évoluent à la vitesse grand V dans le conflit qui gangrène la Fédération mauricienne de Natation (FMN) depuis septembre dernier. Après avoir obtenue le 15 décembre dernier une lettre de la Fédération Internationale de Natation (FINA) qui l’autorise à aller de l’avant avec une «National General Election»; l’ex-présidente de la Fédération mauricienne de Natation a convoqué une assemblée générale élective pour le 20 janvier et qui se tiendra à 15h30 à l’Hôtel St-Georges à Port-Louis. C’est par le biais d’un avis de presse sorti dans le journal Le Mauricien du 20 décembre que nous avons appris la démarche de l’ex-présidente de la FMN.
Selon cet avis de presse, cette élection des 11 membres du comité directeur de la FMN est organisée en vertu de la section 6 (1) (a) du Sports Act. Les membres qui sont intéressés à se porter candidat à ces élections — ce qui confirme aussi la démarche de Doreen Tiborcz qui est de ne pas organiser des élections au niveau régional et fera avec les résultats des élections (illégales selon la FINA) organisées par le Caretaker Committee— devront envoyer leur candidature au PO Box de Doreen Tiborcz à Quatre-Bornes; du jamais vu dans les annales du sport mauricien. C’est à partir d’une résidence privée que sera organisée et dirigée une assemblée générale pour l’élection d’une fédération. A se demander si la démarche de Doreen Tiborcz est bien légale selon les lois de ce pays?
Entre temps, le ministère de la Jeunesse et des Sports à travers son  acting PS a une nouvelle fois envoyé un courrier à Cornel Marculescu, l’Executive Director de la FINA. Cette fois le MJS ne fait pas dans la dentelle et parle même du retrait du certificat de reconnaissance de la FMN. D’abord Kumar Daby avance que selon les dispositions du Sports Act la FMN n’a pas de quorum et que le comité directeur de cette fédération est tombé sous 7. Dans ces circonstances le bureau de la fédération à la piscine Serge Alfred ne peut être ouvert «just for the sake of opening» et que la seule autorité qui a les pouvoir, selon le Sports Act, d’avoir accès aux locaux de la FMN est un Caretaker Committee.
Le MJS avance aussi que toute action contraire est considérée comme un conflit d’intérêt «which is an offence punishable by imprisonment under our anti corruption law», a rappelé l’acting PS au directeur exécutif de la FINA. Le MJS a donc conclu que les propositions de la FINA sont «unrealistic and illegal» et que le MJS n’a d’autres alternatives que de suspendre le certificat de reconnaissance de la fédération. La MJS attend les contre-propositions de la FINA au plus tard le 27 décembre.
Par ailleurs, nous apprenons que quelque neuf des 15 clubs membres de la FMN ont décidé d’agir. Un courrier pourrait être envoyé à Cornel Marculescu pour lui demander de redonner le pouvoir au club qui décidera de l’avenir de la fédération.