Depuis les nouvelles élections à la Fédération mauricienne de natation (FMN) en avril dernier, la discipline a connu un nouveau souffle, surtout avec la reprise des compétitions après dix mois d’inactivité des nageurs. Le président de la FMN, Harold Lai Chuck Choo, se dit satisfait dans l’ensemble de la manière dont se déroulent les choses et note l’implication des stakeholders.
Entre avril et décembre 2013, le président de la FMN ne passe pas par quatre chemins pour dire que les réalisations ont été nombreuses mais qu’il reste encore du chemin à parcourir afin de mener la natation vers les sommets. Harold Lai Chuck Choo fait ressortir que l’équipe dirigeante a abattu un travail remarquable depuis son accession à la tête de la fédération.
« Nous avons permis aux nageurs de reprendre la compétition et redonné confiance à nos partenaires, notamment le DTN, les dirigeants de clubs, les nageurs, le ministère, le Trust Fund et même les médias. Nous avons organisé deux championnats nationaux sans compter d’autres compétitions. Qui plus est, nos nageurs ont participé aux championnats du monde seniors à Barcelone, aux championnats du monde juniors de Dubaï et aux championnats d’Afrique juniors en Zambie. C’est pour vous dire que la natation a été remise sur les rails. »
Sur le plan administratif, Harold Lai Chuck Choo avance que tout fonctionne pour le mieux et qu’il y a une cohésion au sein de l’exécutif et par rapport aux clubs. En ce qui concerne le volet sportif, le président de la FMN affirme que les progrès parlent d’eux-mêmes à travers les nombreux records battus au cours de la saison 2013.
« La reprise des activités a suscité un certain engouement auprès des clubs, du DTN, des dirigeants, entraîneurs et nageurs. Les performances enregistrés démontrent clairement la motivation de tout un chacun. Nous comptons garder le rythme afin de faire progresser la discipline et travailler en toute transparence », fait-il ressortir.
Si 2013 aura été l’année de la reprise, par contre, 2014 s’annonce comme une saison charnière avec les compétitions locales, continentales et mondiales en perspective. Toujours est-il que les 9es Jeux des îles de l’océan Indien, en août 2015 à La Réunion, restent l’objectif majeur de la FMN.
« 2014 sera une année phare puisque nous avons pas mal de compétitions internationales. De l’autre côté, nous accorderons une attention particulière à la préparation des Jeux des îles. Nous avons au moins dix-huit mois pour préparer nos nageurs. Ce qui fait que nous avons des défis à relever. Les yeux seront braqués sur la natation puisque c’est une discipline pourvoyeuse de beaucoup de médailles. Dans ce contexte, nous ferons appel à nos meilleurs éléments, soit ceux évoluant au pays et les expatriés. L’objectif est de faire une bonne préparation afin que nos nageurs soient exacts au rendez-vous indianocéanique de 2015. »
Le président de la FMN indique par ailleurs qu’il sera à l’écoute et disponible pour les clubs qui ont fait une demande d’affiliation à la FMN. « Nous les écouterons et étudierons cas par cas. Quoi qu’il en soit, aucun nouveau club n’aura de couloirs dans les piscines du fait que la fédération a déjà procédé aux allocations pour 2014. En revanche, d’autres clubs possèdent leurs propres infrastructures », souligne-t-il.