C’est dans une ambiance conviviale qu’une compétition de time trial ogranisée par le Cercle de natation de Quatre Bornes s’est tenue hier à la piscine Serge Alfred. Malgré les éternelles dissensions qui minent la fédération mauricienne de Natation, les clubs ont décidé de trouver un moyen de palier au manque de compétitions flagrant de leurs protégés.
Charles Cartier a tenu à faire ressortir que cette journée a pu être organisée grâce à beaucoup de bénévoles  » Je dois remercier les amoureux de la natation pour leur dévotion et aussi le minsitère de la Jeunesse et des Sports pour le soutien logistique. Les nageurs n’ont pas connu de compétition cette année et on essaie tant bien que mal de leur offrir une source de motivation. Les Clubs n’ayant pas le droit d’organiser de compétition officielle, les times trial sont une bonne intiative. » La présence de Mathieu Marquet qui a représenté Maurice lors des derniers Jeux olympiques de Londres n’est pas passé inaperçu.
Le pensionnaire du CAMO a du reste réalisé de bon chrono sur les distances sur lesquelles, il était engagé. Notamment sur le 100m papillon avec un temps de 1″06″78 et 2″02″27 au 200m nage libre    » Certes ce n’est pas un objectif mais au moins les time trial permettent d’évaluer notre niveau. Je m’entraîne beaucoup et à un rythme assez soutenu et bientôt je serai en stage avec Philippe Pascal. Ma prochaine compétition sera le meeting de l’océan Indien à la Réunion mais sur le long terme je me prépare pour les prochains Jeux des îles, » a déclaré ce dernier avant d’ajouter  » Je souhaite que tout rentre en ordre dans les plus brefs délais. »
Même son de cloche du côté de Varuna Jasodanand qui a réalisé de très bons temps,  34″95 sur 50m dos  et un 1″15″00 très encourageant sur 100m dos  » Je ne comprends toujours pas pourquoi la fédération refuse les élections et en attendant c’est les nageurs qui en font les frais. C’est difficile de s’entraîner pour rien. On n’a pas d’objectif précis. » Cette dernière qui sera en stage à Rodrigues à partir d’aujour’hui, participera elle aussi au meeting de l’océan Indien. Cependant elle trouve navrant qu’elle ait dû débourser de sa propre poche pour faire le déplacement et pense que la natation mérite plus de soutien. Mélissa Madanamootoo et Elodie Poo Cheong n’ont pas été en reste. la première nommée s’est illustrée dans le 200m nage libre avec un chrono de 2″24″75 alors que la seconde s’est distinguée dans quatre disciplines. Notamment le 50m brasse, le 100m brasse, 50 nage libre et 200m 4 nage.