Après la quinzaine de stage bloqué lors duquel, le volume d’entraînement des nageurs sélectionnés pour les Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) qui était de 12 séances par semaine, a été revu à la baisse. Le Directeur Technique National (DTN), Philippe Pascal soumettra ses protégés à huit séances hebdomadaires jusqu’au départ pour les Seychelles. Ceci dans le but de favoriser la récupération. Car sans une bonne récupération, on ne peut espérer de bonnes performances.
« Les sélectionnés auront désormais huit entraînements par semaine. Lors de chaque séance, les nageurs effectueront entre 4 et 5 km dans l’eau. Pour les sprinters, le nombre de séances pourrait même être de six, vu qu’ayant une masse musculaire plus importante, ils ont besoin d’un temps de récupération plus conséquent », explique Philippe Pascal.
Avec ce volume d’entraînement moins important, les nageurs vont augmenter leur temps de repos tout en conservant les coordinations qu’ils ont effectuées auparavant. « Qui dit augmenter le temps de repos, dit favoriser la fraîcheur physique et cela doit être fait avant d’entrer en compétition aux Seychelles », précise le DTN.
Évoquant le stage bloqué de deux semaines que les nageurs ont effectué, Philippe Pascal dira qu’il a permis de rehausser le volume physique des 17 nageurs qui étaient présents. « Les 12 séances d’entraînement hebdomadaires et les deux heures de renforcement musculaire par semaine ont été bénéfiques aux nageurs. Ils ont bien géré et bien assimilé ce travail. Au Sofitel, les nageurs étaient confortablement logés et la piscine était disponible ainsi que notre salle de musculation. Il n’était pas nécessaire d’aller à l’étranger pour effetcuer ce stage car localement, ils avaient tous leurs repères. Au final, je pense que tout le monde a été content de cette initiative », confie Philippe Pascal.
Par ailleurs, il est à noter que Heather Arseth, l’une des deux expatriées sélectionnées pour les JIOI, s’est entraînée avec le reste de la sélection au cours de la semaine écoulée. L’Américaine née de mère mauricienne a ensuite mis le cap sur la Chine, vendredi, en compagnie d’Olivia de Maroussem, Mathieu Marquet et l’entraîneur Idris Sufraz, pour participer aux Mondiaux seniors.
Philippe Pascal dit avoir remarqué qu’Arseth avait une silhouette plus affinée que lors des Championnats nationaux d’Hiver disputés en mai. Toutefois, il s’est dit dans l’impossibilité de chiffrer les progrès de la nageuse. « Heather Arseth arbore une silhouette plus affinée qu’en mai dernier. Je pense qu’elle a travaillé depuis avec son entraîneur américain mais personnellement, je ne suis pas en mesure de chiffrer ses progrès. Nous aurons une idée beaucoup plus précise mardi matin quand elle nagera sa série du 200m nage libre aux Mondiaux de Shanghai », déclare le DTN.
L’autre expatriée, Stephanie Ah Quah est attendue à Maurice aujourd’hui. Elle aura une dizaine de jours pour s’acclimater et créer des affinités avec ses camarades de sélection avant d’entrer dans le vif du sujet aux Seychelles.
Mondiaux seniors à Shanghai: Mathieu Marquet, le premier en action demain matinMathieu Marquet sera le premier des sélectionnés mauriciens à être en action aux Mondiaux seniors de natation à Shanghai en Chine. En effet, il s’alignera à sa série du 200m nage libre demain matin. Quant à Olivia de Maroussem et Heather Arseth, elles seront engagées sur la même distance mardi matin. La sélection mauricienne qui est accompagnée de l’entraîneur Idris Sufraz, a quitté Maurice vendredi et devait arriver à Shanghai hier après-midi. La délégation mauricienne sera de retour à Maurice mercredi.