Dans l’ensemble, la performance des élèves des 139 collèges d’État et privés ayant pris part l’année dernière au National Assessment Form III (à titre expérimental) a été peu satisfaisante. C’est ce qui ressort des données du Analysis of Results présentées en fin de matinée aujourd’hui par le ministère de l’Éducation aux recteurs des établissements secondaires. « Very few schools » ont pu atteindre le niveau de 80 % de compétence dans les cinq matières concernées, soit l’anglais, le français, les mathématiques, les sciences et l’ICT.
À un point de presse juste après la présentation du document au Mauritius Examinations Syndicate, Vasant Bunwaree a laissé entendre que les techniciens de son ministère « ont été choqués » en présence de ces données. La Quality Unit du ministère élaborera à partir de-là une stratégie nationale visant à corriger les faiblesses des apprenants à différents niveaux de l’acquisition du savoir dans chacune des matières.
Le ministre a par ailleurs annoncé aujourd’hui la décision d’organiser à nouveau ce “national assessment” cette année « on a pilot basis » en raison, a-t-il expliqué, de la décision de diviser les Sciences en trois matières distinctes : biologie, chimie et physique. Le Mauricien reviendra demain sur les données du « National Assessment form III -Analysis of results ».