Le leader du MMM, Paul Bérenger, a souhaité samedi que le leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, fasse une demande officielle pour que les débats sur le National Employment Bill soient reportés après le discours de présentation du ministre du Travail, Sudesh Callichurn.
« Ce n’est pas n’importe quelle législation. Elle a pour but de remplacer l’Employment and Training Act existant. Il nous faut avoir le temps pour l’étudier. Nous souhaitons que le leader de l’Opposition demande de façon solennelle que les débats soient renvoyés après le discours de présentation du ministre du Travail. Nous savons l’importance de la loi du travail », dit Paul Bérenger.
Le leader des mauves affirme avoir obtenu les documents parlementaires dans la matinée de samedi, alors que d’autres parlementaires, dont Danielle Selvon, ne les avaient pas encore reçus. Or, estime-t-il, les clauses du texte de loi nécessitent une lecture attentive y compris entre les lignes. « La loi du travail est fondamentale. La nouvelle législation abrogera l’Employment and Training Act afin de s’adapter aux besoins du marché du travail. Cela veut tout dire. Il faut un débat complet. Je me demande si les syndicats ont déjà pris connaissance du projet de loi », avance Paul Bérenger.
Le leader du MMM a estimé d’autre part que la rentrée parlementaire prévue pour demain se déroulera dans une situation anormale. À samedi dernier, la Speaker, Maya Hanoomanjee, n’était pas encore rentrée au pays. Elle avait participé à une réunion de l’Interparliamentary Union à St Petersbourg. À ce propos, Paul Bérenger a déploré qu’à la suite des coupures financières effectuées par le ministère des Finances, aucun député de la majorité ou de l’Opposition n’ait pu participer à cette réunion internationale de parlementaires.
À samedi, le MMM était encore dans le noir concernant les sitting positions au parlement. Après l’adhésion de Danielle Selvon à ce parti, une demande avait été faite au Speaker pour que des députés mauves occupent quatre places à la première rangée et trois à la deuxième, et que les parlementaires travaillistes occupent la troisième rangée. Le leader du MMM affirme n’avoir pas apprécié une remarque faite par Shakeel Mohamed à ce sujet. « Nous ne savons toujours pas où est-ce que nous nous assiérons et qui sera le Chief Whip (NdlR Le nom de Bobby Hurreeram est cité avec insistance) », a-t-il poursuivi. « On ne sait ce que dira la Speaker concernant le député Rutnah », a dit Paul Bérenger, qui souhaite une position commune de l’Opposition concernant le PPS Kalyan Tarolah.
Paul Bérenger a durant sa conférence de presse qualifié de «honteuse» la politisation de la fête de Divali par Navin Ramgoolam. « Il a poussé des organisations à droite et à gauche à organiser des célébrations uniquement dans le but de tenir un discours politique voir de cheap politics pour dénigrer son adversaire. Pravind Jugnauth n’a pas été d’un meilleur niveau », a-t-il observé. Il a également dénoncé le ton adopté par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, lors de sa visite à Rodrigues. Ce dernier aurait tenu des propos blessants à l’encontre des femmes rodriguaises qui manifestaient contre la situation concernant l’eau dans l’île. « Nous présentons nos excuses à sa place parce qu’il ne sait pas respecter nos frères et soeurs de Rodrigues ».
Concernant les cleaners, le leader du MMM a constaté que les grévistes de la faim ont passé la fête de Divali sans qu’une solution n’ait été trouvée à leurs problèmes. Cette situation a entaché la célébration de Divali, estime-t-il. « Je demande à nouveau à Pravind Jugnauth de prendre une initiative afin de débloquer la situation ». Paul Bérenger n’a toutefois pas fait de propositions précises afin de ne pas se substituer aux syndicalistes et aux grévistes de la faim qui les soutiennent. S’agissant d’Air Mauritius, il a observé que le nouveau A350-900 est arrivé mais que la situation dans le conseil d’administration et le management « a tout gaté ».
Il a qualifié de positif le fait que le DPP a, dans son communiqué, expliqué qu’il avait institué une équipe de senior officers pour étudier tout le dossier avant de recommander que des poursuites soient intentées contre Navin Ramgoolam. « Il est bon que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur ».
S’agissant de la destitution de la présidente du conseil de district de Rivière-Noire, Paul Bérenger a affirmé que le MMM n’est pas impliqué dans cette démarche et qu’il est faux de dire qu’il y a un rapprochement entre le MMM et le MSM. « Pena okenn rapprochement e pa pou ena okenn rapprochement », a-t-il dit avant d’accuser le PMSD d’être « mauvais perdant ».
Il a constaté que la campagne électorale pour la partielle au N° 18 se déroule normalement et qu’il faudra attendre le nomination day pour voir une accélération. Par ailleurs, il devrait être de retour sur le terrain cette semaine.