Le Mauritius Research Council (MRC) et le ministère de l’Éducation tertiaire, de la Science et de la Recherche, envisagent la création d’un National Energy Research Group pour se pencher sur la construction de bâtiments écologiques peu demandeurs en énergie. Ils se rencontrent demain pour débattre de la question.
Le Mauritius Research Council, organisme principal de recherches dans le pays, est d’avis que le pays doit revoir sa stratégie en matière de consommation d’énergie dans le bâtiment. Pour ce faire, il vise la création d’un National Energy Research Group (NERG) pour se pencher sur la construction écologique, qui d’après l’organisme, peut intégrer l’utilisation d’énergies naturelles telles que le vent, le soleil, en empruntant les techniques de Green Building.
« Avec la crise de l’?nergie de ces derni?res ann?es, nous ne pouvons rester insensibles au fait que sur le plan mondial, 40% de l’?nergie est consomm? par les b?timents. La n?cessit? de revoir la fa?on de construire et le design pour minimiser la consommation d’?nergie, s’impose », souligne-t-on au niveau du MRC.
Ainsi, des représentants du secteur privé et public se rencontrent demain pour échanger leurs points de vue sur la construction des bâtiments peu demandeurs en énergie. Le NERG agira comme moteur pour favoriser et promouvoir la recherche et le développement dans les domaines liés à la construction durable et l’énergie positive. Et cela, en identifiant les lacunes dans ce secteur.
Par ailleurs, ce groupe de recherches devra également assister le gouvernement dans l’élaboration d’une stratégie pour d’ici 2015, visant à réduire la consommation d’énergie à hauteur de 70 % dans tous les nouveaux bâtiments d’envergure, et de 50 % dans les bâtiments en cours de rénovation, à accroître l’emploi de matériaux de construction durable, à réduire l’utilisation de contaminants nuisant à la qualité de l’air intérieur et à améliorer les connaissances locales sur les principes et les programmes incitatifs de la construction écologique.
À noter que le bâtiment écologique, souvent appelé Green Building, réunit un certain nombre de critères de Haute Qualité Environnementale (HQE) dont : la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, l’économie d’énergie grâce aux énergies renouvelables, l’utilisation durable de l’eau, la diminution et l’élimination réfléchies des déchets et le respect des exigences de confort, de qualité de vie et de santé des occupants.