Le Quality Assurance Report des examens nationaux de Form III a été rendu public aujourd’hui. C’est la première fois qu’un tel exercice est réalisé depuis l’implémentation de ces examens. Pour le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, il s’agit d’un outil qui permettra d’analyser la performance des élèves ainsi que des collèges, tout en permettant de prendre les mesures appropriées pour surmonter les faiblesses.
Cet exercice, qui a été réalisé à partir d’un échantillon de 500 questionnaires au hasard, démontre que le ‘national pass mark’ en Anglais est supérieur aux autres matières, soit 80,4%, comparé à 75,4 pour le Français, 68,3% pour Computer Studies et 48,2% pour les mathématiques. Comme le démontrent les chiffres, les plus grosses difficultés se situent au niveau des mathématiques. Les résultats ont aussi été classifiés par collège et par zone. Il s’avère que certains collèges se trouvent en dessous de la moyenne pour certains sujets. Ce qui mène le ministre de l’Éducation à insister sur l’importance de cet exercice : « Cela nous permettra de travailler avec ces collèges pour savoir où se situe le problème. »
Si les solutions proposées seront d’abord collectives, les collèges seront aussi appelés à trouver les formules appropriées pour encadrer les élèves nécessitant de l’aide individuellement. Des “subject teams” ont été mises sur place dans cet objectif et travaillent sous la direction de Chandrakant Toolsee, directeur de la Quality Assurance Unit.
Quelque 16 719 candidats ont pris part aux examens nationaux de Form III en 2013. Tous les collèges de Maurice, de Rodrigues et d’Agalega y participent. Depuis l’année dernière, les candidats passent sept matières, soit l’Anglais, le Français, les mathématiques, le Computer studies ainsi que les trois matières scientifiques, en l’occurrence la biologie, la chimie et la physique. Vasant Bunwaree a rappelé que le but de l’exercice est « d’évaluer le niveau des compétences acquises par l’élève pendant ses trois premières années au collège et d’identifier les forces et les faiblesses de chacun ». En aucun cas, a-t-il ajouté, il n’a été question d’effectuer un classement des collèges ou de déterminer leur “benchmark”.
Le ministre de l’Éducation a également annoncé que des ‘assessment’ similaires seront introduits en Lower Secondary. De même, le ministère réfléchit à une manière de sanctionner les absences répétées. Il a signalé qu’une telle mesure existe déjà pour ceux ayant concouru comme lauréat et qui ne doivent pas dépasser dix absences en une année. Les examens nationaux de Form III, qui font partie du plan de réforme de l’éducation, seront aussi appelés à connaître des ajustements si nécessaire. Il y a, par exemple, une demande pour l’introduction de l’économie comme matière à ces examens. Et pour marquer la 6e année de l’implémentation de la réforme, le ministère prépare actuellement une évaluation, laquelle sera rendue publique en août prochain.