Deux experts de la Silicon Valley, Vaibhav Parikh et Milind Mundankar, sont actuellement les invités du ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation (TIC). Ces derniers accorderont leur soutien au ministère dans l’élaboration de son National Innovation Framework, comme annoncé dans le Budget.
En mission à Maurice du 1er au 3 juin, ces deux experts de la Silicon Valley ont rencontré hier le ministre des TIC, Pravind Jugnauth, à son bureau. Ils assisteront le ministère concerné à plusieurs niveaux : le renforcement des capacités en termes d’opportunités d’éducation et de carrière dans les secteurs axés sur la technologie, la création d’un écosystème qui favorisera l’innovation, en particulier au niveau des incubateurs et des start-up et de développement d’une infrastructure robuste qui faciliterait l’innovation.
Vaibhav Parikh est associé et à la tête du cabinet d’avocats international basé sur la recherche Nishith Desai Associates. Milind Mundankar est, lui, Director of Technology Operations au sein de ce même cabinet. Le centre de recherches est basé à Mumbai.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de la rencontre avec le ministre Pravind Jugnauth, Vaibhav Parikh a expliqué qu’ils rencontreront durant leur visite différents acteurs, dont les représentants du ministère. « Lors de notre mission, il sera question de comprendre la démographie, la vision du gouvernement et ses priorités. Nous identifierons ses besoins immédiats puis nous nous mettrons à travailler sur un cadre qui pourra aider ses citoyens. Nous pourrons aussi apporter notre aide sur le “policy framework”, les lois ayant trait à la compétition et les recherches, entre autres », a expliqué Vaibhav Parikh. Ces deux experts indiens rencontreront également les universités locales et entameront des discussions afin d’avoir un meilleur aperçu de la situation. « La plupart des start-up de la Silicon Valley viennent d’universités comme Stanford ou encore Burkley. Il est important de favoriser une culture de l’innovation au sein des universités. Nous essaierons de comprendre quelles sont leurs visions et sur quels aspects nous devrons nous concentrer pour aider Maurice à mettre sur pied son National Innovation Framework », poursuit Vaibhav Parikh.