La 19e édition du National Knockdown Tournament de kyokushinkai propose cette fois un plateau plus étoffé. Au stade FranceMartin aux Salines, demain à partir de 9h30, les compétiteurs locaux trouveront sur leur route des Sud-Africains, Indonésiens, Indiens et Anglais. Cette compétition, organisée par la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) en collaboration avec la municipalité de Port-Louis et l’ambassade du Japon à Maurice, sera rehaussée par la présence du maître japonais Yasukazu Koi, 5e dan et directeur exécutif de la World Kyokushinkai Organisation.
Le Japonais, qui en sera à sa deuxième visite à Maurice après sept ans et qui avait obtenu la troisième place lors du All Japan Weight Division Tournament en 1994, anime depuis hier un séminaire au stade France-Martin. La compétition terminée, il supervisera un passage de grade lundi. « Je suis très heureux d’être de nouveau à Maurice. C’est une façon d’exprimer ma reconnaissance à Aslum Jeewa pour tout le travail accompli, notamment au niveau de la formation », a-t-il déclaré au cours d’un point de presse tenu hier matin en présence des représentants du conseil municipal, de l’ambassade du Japon et des dirigeants de la KMAF. Yasukazu Koi aura ainsi l’occasion de voir demain à l’oeuvre 104 combattants, dont 60 au niveau masculin, dans douze catégories catégories différentes.
« Nous avons voulu apporter les meilleurs à Maurice afin qu’ils deviennent également les meilleurs. C’est notre stratégie afin que nous puissions nous améliorer chaque jour », a souligné de son côté Aslum Jeewa, président de la KMAF. Ce dernier s’est donc dit heureux de la présence du maître japonais et du support de l’ambassade du Japon, qui avait ouvert ses portes en janvier dernier, et de la municipalité de Port-Louis.
Il est à noter que les Sud-Africains, placés sous la direction de Trevor Rustin, étaient sur place hier, tandis que le Réunionnais Jean-Michel Magdeleine agira comme arbitre.