C’était le dernier tournoi de l’année sans aucun enjeu et comptait seulement pour l’honneur. Et ce sont Aatish Lubah et Aurélie Allet qui ont fait siennes les titres du simple hommes et simple dames samedi au centre national. Les deux jeunes badistes l’ont emporté, le premier 21-16,15-21, 21-16 contre Christopher Paul, le joueur le plus en forme du moment et l’autre 21-16, 21-15 face à un Shaama Sandooyea visiblement en nette progression.
Ce dernier tournoi a donc fait l’apanage des jeunes, ce qui est plutôt positif à maintenant huit mois des Jeux des Iles. Mais pourvu qu’ils continuent à avancer. Car tout porte à croire qu’ils vont se retrouver pour la énième fois orphelins avec le départ annoncé en janvier 2015 du DTN indonésien Yony Wahyudi. Ce départ qui n’est certes pas souhaité par les joueurs est devenu pour ainsi dire, ‘le talk of the town’ au centre national.
Brèf, les joueurs se sont quand même démenés samedi toujours dans l’anomymat pour faire de cet ultime rendez-vous, une rampe de lancement vers ce qui les attend l’année prochaine… avec ou sans DTN. Certains en on même profité pour s’offrir une revanche. A l’image d’Aatish Lubah, 19 ans, qui savoure : « J’avais perdu ma première finale contre Christopher en 2012, mais j’avais remporté mon premier titre national, la Republic Open l’année dernière avant de perdre une autre finale en décembre contre son frère Julien. Puis en mars cette année, j’ai encore perdu contre Christopher en demi-finale… Cette victoire compte beaucoup. Je termine l’année en beauté. » Agé de 19 ans et élève du Collège St Esprit, Lubah a passé des examens de HSC et attend ses résultats en janvier. « Tant mieux si je décroche une bourse, mais pour les Jeux des Iles, je crois qu’on aura droit à un camlp d’entraînement de deux trois mois. Mais mon objectif personnel est l’or du simple hommes, double hommes et le tournoi par équipe. C’est sûr qu’on a bien progessé avec le DTN », fait-îl valoir.
Christopher Paul, finaliste du simple hommes fait lui aussi part du même avis. Rémis d’une blessure à l’épaule, il revient aussi à la compétition après une année. « Aujourd’hui (samedi dernier), je me suis bien battu, mais j’ai mal géré. Physiquement, j’étais le plus fort. Mais cela fait un bon moment que je n’enchaine pas des tournois car je reviens de l’Afrique du Sud et du Botswana. En sept mois avec le DTN, les jeunes et les juniors sont passés un cran au dessus dès l’instant qu’ils ont commencé à comprendre son système d’entraînement. Mais on trouve vraiment bizarre pourquoi, il doit partir. De plus, il n’y a pas eu tournoi de classement pour définir quels sont les joueurs qui méritaient mieux de partir en Afrique du Sud et Botswana. On ne comprend toujours pas comment cette sélection s’est faite », s’interroge Christopher Paul. Selon nos renseignements, cette question a été posée récemment à trois membres très en vue de l’AMB lors d’une réunion tenue en présence des parents de joueurs. Mais aucun d’entre eux n’a pu y répondre…
Pour en revenir au tournoi concerné, Aurélie Allet vainqueur du simple dames avoue que ce titre lui permet de clôturer la saison sur une bonne note « surtout après avoir terminé deuxième du récent tournoi juniors disputé du 2 au 6 décembre. » « J’en étais pas satisfaite et cette victoire me permet de bien finir l’année. Pour 2015, ça va être plus compliqué car je serai en dernière année de HSC. Mon objectif à court terme sera les Championnats d’Afrique juniors en mars avril 2015. »
Quant à Shaama Sandooyea, sa place de finaliste lui donne beaucoup d’espoir. « C’est sûr que j’aurais voulu l’avoir gagné, mais je suis satisfaite. Le DTN nous a fait beaucoup progresser Aurélie et moi ainsi que tout le groupe d’élite et même les plus jeunes. Il n’est pas juste qu’il parte pour cause conflit avec un ou deux joueurs. On voudrait qu’il reste pour poursuivre le travail », lance-t-elle tel un cri de coeur.