Dans le cadre de la fête de la musique célébrée hier, le ministère de l’Éducation a tenu la première édition du National Talent Show destiné aux élèves des établissements primaires. Plus d’une quarantaine d’élèves ont donné hier une prestation de leurs talents, dans plusieurs disciplines, notamment musique, chant et danse au Mahatma Gandhi Institute à Moka. Présent à cette célébration, le ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree a fait part des diverses initiatives du ministère pour introduire l’éducation artistique et culturelle.
Cette année, le ministère de l’éducation a voulu faire la place aux jeunes talents pour la Fête de la Musique. Ce National Talent SQhow organisé pour la première fois pour les élèves du primaire a été l’occasion pour tous de faire valoir leurs talents et idées devant un public. Plus d’une cinquantaine d’écoles primaires, totalisant plus de 350 élèves avaient fait parvenir leurs demandes pour participer à ce spectacle. Après un exercice de sélection, une quarantaine d’élèves a été retenue pour leurs talents. Hier, ces élèves sont venus à tour de rôle nous montrer leur savoir-faire en musique, chant ou danse.
Pour le ministre, la musique est « une force inépuisable de la réinvention, du renouvellement et de la réappropriation de notre patrimoine musical, qu’il soit savant, académique ou populaire ». Vasant Bunwaree a annoncé que toutes les écoles primaires auront bientôt des instruments de musique, afin d’encourager la pratique d’un instrument et d’encourager ceux ou celles qui souhaiteraient faire des études de musique. Par ailleurs, a-t-il poursuivi, le MES a déjà commencé à travailler, avec la collaboration du MGI et du Conservatoire National de Musique François Mitterrand, sur le projet d’intégration dans le cursus du secondaire, de la musique jusqu’au niveau de la cinquième année, comme c’est le cas actuellement pour l’éducation physique et sportive. Au niveau du secteur primaire, des activités sont organisées dans le cadre de l’Enhancement Programme pour la troisième et la quatrième année. Et elles comprennent, entre autres, la musique comme matière enseignée à l’école. « Les compétitions que le ministère organise, dans ce contexte, viennent, à juste titre, démontrer que les enfants ont ce besoin profond de s’exprimer artistiquement », a souligné le ministre. Il a évoqué les diverseses initiatives pour encourager l’éducation artistique et culturelle. « Il faut lui donner, à cette jeunesse, le goût de la découverte et de l’innovation. Je prône un développement holistique de l’enfant mauricien car je veux qu’il se transforme en citoyen responsable, qu’il se sente bien dans sa peau et qu’il puisse faire face aux aléas de la vie, en démontrant ses aptitudes et ses talents », a-t-il conclu.