Les 19 et 20 avril, plus de 2 000 jeunes âgés de 14 à 17 ans, représentant les différentes régions de l’île — à savoir Port-Louis, Moka, Savanne, Pamplemousses, Flacq, Rivière-Noire, Grand-Port, Rivière du Rempart et Curepipe —, ont participé à la 3e édition de la National Youth Games organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Au programme, 12 disciplines pour aider à promouvoir le sport et en même temps de repérer des talents : athlétisme, badminton, basket-ball, boxe, cyclisme, football, handball, judo, natation, tennis de table, tennis et volley-ball. L’haltérophilie a été incluse comme discipline démonstrative à la demande de la fédération mauricienne d’haltérophilie.
Comme l’année dernière, les athlètes de Rodrigues se sont illustrés en athlétisme, judo et boxe. Mais la plus belle performance reste indéniablement le sacre de ses volleyeurs chez les U15 et U17 et volleyeuses dans les mêmes catégories d’âges. Les quatre équipes rodriguaises n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires respectifs en remportant trois victoires en trois matches pour un total de six points. Les talents de Winley Collet (U15), Marie Coralie Perrine (U15), Olivier Pierre-Louis (U17) et Sherlene Perrine (U17) ne sont pas passés inaperçus.
Ils remportent d’ailleurs le prix du Most Valuable Player (MVP). Lors de la deuxième édition, les U15 féminine avaient décroché la médaille de bronze. Et cette année, elles ont pu rectifier le tir et de quelle manière. Du côté masculin, Winley Collet pour sa deuxième participation à ses jeux, se distingue une fois de plus en remportant le titre de meilleur joueur. Ce qui confirme la montée en puissance de Rodrigues comme étant une pépinière de talents.
À noter qu’en athlétisme, Rodrigues récolte 23 médailles d’or dans leur escarcelle avec à la clé, un record national établi par Dorianne Hypolite (U15) au javelot, avec un lancer à 33 m 78. Elle efface l’ancienne marque qui était de 33 m 54. La Rodriguaise monte sur la première marche du podium devant Joyce Josephine (30 m 85) de Beau-Bassin/Rose-Hill et Aurélia Placathose (16 m 58) de Rivière du Rempart respectivement.