Après la National Biometric ID Card, le gouvernement projette d’émettre l’e-Passport à l’intention de tous les détenteurs du passeport mauricien. En effet, un exercice d’appel d’offres a été lancé sur le plan local et international pour des « Consultancy Services for the implementation of e-Passport ». La société, qui sera choisie au terme de cet exercice, devra « design and develop the specifications of the e-Passport as well as its associated systems and processes ».

À ce stade, les premiers détails disponibles indiquent que les autorités mauriciennes ambitionnent d’émettre « la next generation of e-passports (e-Passports) comprenant des Enhanced Security Features » pour éviter la fraude et le Tampering. La principale caractéristique de l’e-Passport se résume à l’inclusion d’un Micro-Chip avec toutes les informations d’identité du détenteur sans oublier les « biometric information of the bearer such as facial, iris, or fingerprints information ».

Le document de cet appel d’offres souligne également que « the biometric information in the chip of the e-Passport will allow the identity of the bearer to be verified and will thus bind conclusively a bearer with his/her passport ». Le format de passeport actuellement en vigueur remonte à 2005.

Des spécialistes en matière de passeports notent que « unlike conventional passports, the electronic passport has a microprocessor which stores a digital version of the ID photo as well as all of the ID data found on the first page of the paper passport.  In addition, digital fingerprints can be stored. In this case, it is referred to as a biometric passport or second generation of electronic passport or e-passport ».

Toutefois, la nouvelle formule d’e-Passport devra être conforme aux normes de l’International Civil Aviation Organisation (ICAO) « as to how e-passports may be read ». Mais selon les pratiques établies, l’ICAO ne prescrit pas « how the information in the chip is to be ‘written’ or how its security features should be ».

Affaire à suivre…