Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon sera en visite officielle à Maurice à la mi-novembre. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee à une conférence de presse jeudi à Port-Louis sur le mini-Pravasi Bharatya Divas organisé ce week-end et la commémoration du 178e anniversaire de l’arrivée des premiers immigrants indiens dans le pays le 2 novembre. Étaient présents le haut-commissaire indien à Maurice T.P. Seetharam, l’adjoint au HCI Prashant Pise, des cadres supérieurs du ministère et du Aapravasi Ghat Trust Fund.
Mookhesswur Choonee a annoncé la construction d’un village temporaire à la manière de ce qui existait en 1860 et dans lequel vivait les premiers travailleurs engagés venant de l’Inde. Selon le ministre des Arts et de la Culture, le projet durera au minimum deux mois. Une des raisons avancée est la présence du secrétaire général des Nations unies à Maurice à la mi-novembre. La visite de Ban Ki-moon, précise-t-il, s’inscrit dans la cadre de la tenue du Global Forum of Migration.
La création du village des travailleurs engagés grandeur nature verra la participation des techniciens du ministère des Arts et de la Culture, du Aapravasi Ghat Trust Fund (AGTF), d’organisations culturelles et de Speaking Unions. Elle bénéficiera aussi du concours du haut-commissariat de l’Inde à Maurice. Chacun y apportera sa contribution, affirme Mookhesswur Choonee.
Selon le ministre, le projet sera calqué sur celui qui a été concrétisé en 2010 à Mahébourg dans le cadre du bicentenaire de la bataille de Vieux-Grand-Port. Objectif : permettre à la quatrième et la cinquième générations de Mauriciens d’origine indienne de voir et de se familiariser avec la manière de vivre de leurs ancêtres à leur arrivée à Maurice.
Le village sera ainsi maintenu pendant une durée minimale de deux mois afin qu’un maximum de Mauriciens et de touristes puissent en profiter. Selon le ministre, ce sera aussi l’occasion pour les délégués étrangers qui viennent pour le mini-Pravasi Bharatya Divas, dont les activités annexes ont déjà débuté, de le visiter. 200 participants de l’étranger sont attendus pour l’événement, dont une grosse délégation de la Grande péninsule dirigée par le ministre des Affaires indiennes d’outremer Valayar Ravi et de La Réunion.
Mookhesswur Choonee a par ailleurs fait état de l’intention du gouvernement de renouveler le projet dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage le 1er février au Morne, site classé patrimoine mondial de l’UNESCO.