Les quelque 20 marins composant l’équipage du Kha Yang, bateau battant pavillon malais qui s’est échoué sur la plage de St-Brandon il y a une dizaine de jours, sont sains et saufs. Ils rentrent à Maurice aujourd’hui. Le bateau qui a été fortement endommagé sera renfloué d’ici la semaine prochaine, a déclaré le ministre de l’Économie océanique et de la pêche, Prem Koonjoo.
Parti pour une campagne de pêche depuis le 31 janvier dernier, le Kha Yang s’est échoué sur la plage de St-Brandon le lendemain avec à son bord, outre son équipage, environ 230 tonnes de carburants et 80 tonnes d’appâts. Selon le ministre Prem Koonjoo, les autorités mauriciennes ont été informées immédiatement et la National Coast Guard (NCG) a mené une inspection visuelle, avant de rapporter qu’il n’y a aucun risque de pollution, car seul un petit filet de carburant s’échappait du bateau. « Ce qui ne devrait pas polluer la mer et la plage en cet endroit. Heureusement que c’est du light oil et pas du heavy oil. C’est un grand soulagement », a-t-il déclaré.
Une deuxième inspection faite par le Dornier mardi a rapporté que le Kha Yang est toujours cloué au même endroit et ne bouge pas. L’eau serait claire et aucune trace de pollution ou de poissons morts n’a été constatée.
Le ministre a indiqué que le propriétaire du bateau a entrepris des démarches auprès du Protection and Indemnity Club (P & I) en Afrique du Sud. Le capitaine Nick Sloane a donc été dépêché pour évaluer la situation. Une équipe d’experts est aussi arrivée à Maurice avant-hier pour préparer le renflouage du bateau. Environ 200 mètres de barrières flottantes sont attendus à Maurice et seront envoyés à St-Brandon pour empêcher le carburant qui s’échappe du bateau de rentrer dans le lagon. Une autre équipe venant du Mozambique est aussi arrivée à Maurice. Les opérations de renflouage du bateau devraient débuter samedi prochain et devraient prendre une dizaine de jours dépendant du climat. Les frais de cette opération de renflouage sont à la charge du propriétaire du bateau, a précisé le ministre.