Le Premier ministre Navin Ramgoolam qui assistait ce soir à la cérémonie marquant le 238e anniversaire de l’Indépendance des Etats-Unis a laissé entendre qu’il compte objecter au terme mini-amendement. Evitant de dévoiler véritables les motifs derrière cette objection, Navin Ramgoolam a indiqué aux journalistes qui l’interrogeaient que « mo bizin fer sanz sa, parski zot pas compran ». Il fait ressortir qu’il sera plus explicite demain au Parlement lorsque le texte de loi sera présenté. Il indique par la même occasion, que s’agissant de son choix de déclarer ou non sa communauté lors des prochaines élections, il en donnera les détails demain.
Le Premier ministre confirme de même qu’il participera le mois prochain à un sommet « d’extrême  importance »  aux États Unis,  réunissant les chefs d’États africain où il aura l’occasion de rencontrer le Président Barack Obama. Ce sommet, organisé pour la première fois, dit-il, et dont les préparatifs ont déjà commencé, sera l’occasion d’aborder plusieurs sujets. Si les Chagos ne sont pas à l’agenda, « cela ne veut ne pas dire que je n’en parlerai pas », a dit Navin Ramgoolam. Cette cérémonie marquant le fête d’Indépendance des États Unis a été une occasion pour l’ambassadrice des des États-Unis Shari Villarosa de rappeler les bonnes relations qui existent entre nos deux états et des différents projets, dont la formation des jeunes mauriciens, qui se concrétisent et se multiplient.