« Le 7 novembre, il faudra sanctionner la famille Jugnauth ». Navin Ramgoolam, qui prenait la parole lors d’un congrès dans la circonscription No 20, Beau-Bassin/Rose-Hill,  a invité l’électorat à « balye la famille Jugnauth« . Car sous le régime Jugnauth, “il n’y a jamais eu autant de corruptions et de népotisme”. Faisant référence au deal papa-piti, le leader des rouges devait parler de “trahison envers la population”.

« Nous ne devons pas voter pour une famille, nous devons voter pour un Mauricien. Nou bizin devir la famiy Jugnauth », a-t-il soutenu.

Citant cette fois Anerood Jugnauth, Navin Ramgoolam a lancé à l’assistance « 88 an li ena, li pe get fim porno« . Et de poursuivre : « Al get dan Maradiva ki pe pase, ki to pe gete kot mwa« .

« Enn koze dir ou napa donn pouvwar seki swaf pouvwar« , a conclu Navin Ramgoolam, en incitant la foule de ne pas « koupe-transe » le jour du scrutin – « afin que le pays puisse respirer ».

Le leader des bleus, Xavier-Luc Duval,  a indiqué quant à lui « qu’il nous a fallu beaucoup de patience avec ce gouvernement. On a subi, mais le moment est venu pou nou devir la fami Jugnauth« .

Évoquant le projet Metro Express, il a lancé que « c’est un projet bankal ki foss l’ekonomi ». Le leader des bleus a également mis en avant les mesures de l’Alliance Nationale.

Étaient présents ce soir à la Place Taxi de Beau-Bassin les candidats de l’Alliance Nationale, dont ceux qui briguent les suffrages dans la circonscription.