La participation du Premier ministre, Navin Ramgoolam, au Sommet sur la Paix et la Sécurité sur le continent africain qui s’est tenu à Paris a été évoquée hier au conseil des ministre.
Le Sommet a vu la participation de 53 délégations, dont 40 étaient dirigées par des chefs d’État et de Gouvernement. Le Secrétaire général des Nations Unies, le président de l’Union Africaine, le président de l’Union Européenne, de même que des représentants du Fonds monétaire international, de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement étaient également présents.
Le sommet était axé sur trois thèmes : la paix et la sécurité, le partenariat économique et le développement et le changement climatique. Lors de son allocution au Sommet, le Premier ministre a, entre autres, 1) exprimé la solidarité du peuple de Maurice avec le peuple kenyan qui avait récemment été la cible d’attaques terroristes, et a souligné la nécessité pour la communauté internationale d’agir de concert afin d’éradiquer le terrorisme ; 2) souligné que Maurice suit de près le progrès réalisé dans l’établissement de l’Architecture Africaine de paix et de sécurité et l’adoption d’instruments pour sauvegarder la démocratie, les droits humains et la bonne gouvernance ; 3) fait ressortir que la paix et la sécurité ne peuvent être réalisées sans l’État de droit, la bonne gouvernance et la protection des droits humains et que cet objectif ne peut être atteint qu’à travers la consolidation des institutions ; et 4) souligné que Maurice joue activement son rôle dans la lutte contre la piraterie et a exprimé le souhait que les partenaires internationaux continuent à soutenir ce processus.
Après le Sommet, le Premier ministre s’est rendu en Afrique du Sud où il a assisté au Memorial Service de Nelson Mandela. Il a aussi rendu un dernier hommage au défunt à l’Union Building à Pretoria où la dépouille était exposée avec les honneurs.