Navin Ramgoolam accuse le gouvernement d'avoir « trahi l'électorat »

À presque deux semaines de l’élection partielle dans la circonscription No 18, le Parti travailliste (PTr) a mobilisé une bonne foule à Belle-Rose hier soir. Son leader, Navin Ramgoolam, a invité l’électorat de Belle-Rose/Quatre-Bornes à « sanctionner le gouvernement » qui, selon lui, est « le plus mauvais que le pays ait connu depuis l’accession de l’île à l’indépendance ». Cette partielle, dit-il, est « un tremplin pour les législatives anticipées ».

Le leader du PTr a accusé le gouvernement d’avoir « trahi l’électorat » pour n’avoir « tenu aucune de ses promesses ». Il poursuit : « Il avait promis un nouveau miracle économique avec Vishnu Lutchmeenaraidoo comme ministre des Finances. Toutefois, le miracle s’est avéré être un désastre. Lutchmeenaraidoo a été relégué au second plan alors que Anerood Jugnauth a cédé le poste de Premier ministre à son fils, Pravind. »

Lire l’intégralité de l’article dans Le Mauricien