Pour Navin Ramgoolam, leader du PTr, il n’est pas nécessaire que le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth, rende son tablier le temps que l’affaire MedPoint soit débattue devant le Privy Council en janvier 2019. C’est ce qu’il a fait ressortir cet après-midi, vendredi 28 décembre, lors d’une fête de Noël dédiée aux enfants, à Résidence St-Jean, Quatre-Bornes.

 

En ce qui concerne les prochaines élections générales, le leader des rouges est d’avis qu’elles auront lieu bien plus tôt et non en mai 2020, comme déclaré par le Premier ministre.

Face à la presse, le leader des rouges a avancé que le gouvernement actuel n’est pas intéressé par la réforme électorale. « Lobjektif de sa reform la embalao ar zot la » a-t-il lancé.