S’il continue de défendre le No 3 du gouvernement Anil Baichoo, vice-PM et ministre des Infrastructures publiques, Navin Ramgoolam affirme que « nou pa pou kouver personn. » C’est ce qu’il a répété aux familles victimes des inondations du 30 mars, lors d’une cérémonie de remise de bons d’achats, à la Government House, vendredi soir. Le Premier ministre abondait dans le même sens, jeudi, face à la presse, à l’issue de l’inauguration d’un atelier de travail organisé par Business Outlook et Time magazine, relatif au « The Business Outlook Leadership Series », au Labourdonnais Hotel. Avec le départ précipité de Balraj Dunputh à la retraite, vendredi, d’autres responsables pourraient également être amenés à prendre la porte de sortie, à en croire ce que soutient le PM, qui insiste sur la nécessité de « rétablir les faits », de « voir si par rapport à ce qui été fait, on aurait pu mieux faire » et aussi d’« agir pour qu’une telle tragédie ne se répète pas. »