« Quand nous prions Shiv, il n’y a pas de compétition ni de couleur politique », devait rappeler le leader du PTr lors de son discours aux célébrations de Maha Shivaratree par la MSDTF.

Or, note-t-il, il y a eu des sabotages pour ce pèlerinage. Il évoque ainsi la démolition des tentes de la Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association la veille, la panne de courant, ou encore la congestion routière provoquée par « l’arrivée d’une personnalité à Grand-Bassin. » « Or, par ces actions, on a offensé Shiva », dit-il.

Revenant sur les célébrations de la MSDTF, il fait ressortir que le PM a décliné l’invitation de Rajenrah Ramdhean. « Quand j’étais Premier ministre, tout le monde était invité », avance-t-il. Et de soutenir qu’à l’occasion de la fête de Divali, il avait demandé au président de la MSDTF d’inviter tous les politiciens, dont Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger, entre autres. « Si le PM a choisi d’aller ailleurs pour les célébrations de Maha Shivaratree, c’est son choix », dit-il, déplorant que ce choix est injuste envers Rajenrah Ramdhean et les 400 0000 pèlerins de Maha Shivaratree. On a voulu saboter la MSDTF, dit-il, faisant référence à la coupure de courant, «mais par cette action, c’est Shiv qu’on offense. »

Pour Navin Ramgoolam, la fête de Maha Shivaratree est une occasion de réflexion sur la solidarité. « Il faut rester uni et ne pas créer la division et fragiliser l’unité nationale », dit-il. Se référant aux propos de SSR à l’effet qu’il ne faut jamais toucher à la religion et à la culture, il conclut en rappelant que « d’après les textes sacrés, ceux qui détruisent deviennent fous. » « Sa em ki pr arive la », dit-il.