“Si nou gagne, pa bizin atann 2024 pou gagn ogmantasion pansion. Nou pou ogmant pansion an desam”, a déclaré Navin Ramgoolam à un meeting nocturne de l’Alliance Nationale au no 9, à Flacq.

Le leader du PTr a précisé, toutefois, n’avoir pas parlé d’une augmentation jusqu’à Rs 13 500, comme l’a promis Pravind Jugnauth.

Il aussi présenté les trois candidats de l’alliance Nationale pour la circonscription no 9, soit Dhiraj Kamajeet, Anil Bachoo et Devanand Rittoo.

Les trois candidats annoncés de l’Alliance Nationale au no 9
Sur l’estrade étaient égalament réunis le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, le président déclaré du MP, Jean-Claude Barbier, et Ashok Jugnauth.
“Tou saki mo fer li pe kopye”, a aupravant observé Navin Ramgoolam en référence à la campagne qui l’oppose à Pravind Jugnauth sur les réseaux sociaux.
“Mo met enn foto ar mo lisien, li met enn foto ek enn lisien. Mo met enn sitasion Gandi, li met enn sitasion. Mo dir li mars avek enn sizo, kouma mo fer enn zafer li koupe”, a-t-il ironisé.
Par ailleurs, les trois députés de la circonscription – Raj Dayal, Prithviraj Roopun et Raj Rampertab – en ont pris pour leur grade.
“Sa trwa depite ki ti la, okenn pe gagn tiket”, a relevé Xavier-Luc Duval. “C’est pour cette raison que j’avais dit au parlement ‘mille fois Baichoo’”.
“Pena okenn dout ki pou ena 3-0 isi”, a déclaré Devanand Ritoo, qui est revenu sur le bilan qualifié de mitigé de l’Alliance Lepep dans la circonscription. “Finn ena telman désastre ar sa gouvernman ki tou lil Moris ti anvi eleksion”.
“Tous les jours la MBC fait la propagande du MSM et de Pravind Jugnauth, alors qu’elle n’en a pas le droit”, a regretté Patrick Assirvaden, président du PTr.
Il a lancé un avertissement au directeur et au consultant de la télévision nationale de “faire attention”. Patrick Assirvaden a affirmé avoir signalé à la Commission électorale des agissements de la MBC.
Shakeel Mohamed a, quant à lui, ironisé sur les difficultés que rencontreraient l’Alliance Morisien pour aligner 60 candidats. “En venant ici, nou’nn aprann ki Pravind Jugnauth ankor pe zwe lamarel avek so kandida”, a-t-il déclaré.
De son côté, Arvin Bollel a averti contre les ‘deep fake news’. “Il y a 27 jours entre nous et le pouvoir. Et face à nous il y a un adversaire appelé Money Politics”. Arvin Bollel devait, en outre, mettre en garde contre le rapprochement Jugnauth/Lee Shim.
Anil Baichoo a, lui, égratigné les réalisations du gouvernement, soutenant que le PTr au pouvoir avait mieux fait.
Il est revenu au maître de cérémonie et candidat annoncé pour la circonscription, Dhiraj Khamajeet, de condamner vivement, au nom de l’Alliance Nationale, l’agression d’un journaliste hier, lors d’une réunion du MSM-ML.