Navin Ramgoolam s’est longuement étendu sur le rapport concernant les artisans de l’industrie cannière, qu’il trouve « déplorable« . C’était lors de la conférence de presse du Parti travailliste ce samedi 9 juin.

Navin Ramgoolam est catégorique: « Le rapport du Joint Commitee concernant le sucre n’est qu’une façade derrière laquelle se cache le gouvernement pour se faire de l’argent au détriment de la population ». Pour le leader des rouges, le gouvernement utilise un subterfuge pour « mislead la population », soutenant que ce rapport doit être rejeté. « Kifer labourer bizin pei subsid? ». Et d’affirmer que cet argent sortira de la poche des « malheureux pour aller dans la poche du gouvernement ». Pour Navin Ramgoolam, les chiffres le démontrent, « c’est du vol au grand jour, ene escrokri a grand echel, trezor pou zot, dezer pou popilasyon ».

À travers son parti, Navin Ramgoolam s’est engagé pour que la situation change s’il est réélu au gouvernement. Une commission indépendante devrait être mise en place pour revoir le rapport du Joint Committee selon lui.

Commentant la manifestation qui s’est tenue le samedi 2 juin à la Place d’Armes à Port-Louis, Navin Ramgoolam dit ne pas comprendre l’inaction de la police dans ce cas, alors qu’il est clair que ce rassemblement était illégale, affirme-t-il. Pour le leader des rouges, « il y a certainement eu de la pression du côté de la force policière », ajoutant « eski zot inn gagn lord pa intervenir ? »

Beaucoup de questions restent sans réponses selon Navin Ramgoolam, notamment « quel rôle à jouer le commissaire de police dans cette affaire? »