Répondant à une question sur les spéculations selon lesquelles il y aurait « une division au sommet du parti », le leader du PTr, Navin Ramgoolam a laissé entendre samedi lors de la conférence de presse des rouges, qu’un éventuel retour du candidat du Parti Travailliste, Arvin Boolell, à l’Assemblée nationale n’équivaudrait pas à son retrait à la tête du parti.

Navin Ramgoolam a fait état de ceux qui veulent semer le trouble entre Arvin Boolell et lui et des liens entre les familles Ramgoolam et Boolell. Il a évoqué par la même occasion le fait que c’est lui qui a décidé d’offrir un ticket électoral à son ancien ministre des Affaires étrangères pour l’élection de la partielle Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Le leader des rouges a accusé le MSM de « faire campagne contre Arvin Boolell » en pointant du doigt des proches du gouvernement, leur reprochant de faire pression sur des fonctionnaires afin de voter contre le candidat rouge.