Lady Lydie Ringadoo, première First Lady de la République de Maurice, est décédée hier à l’âge de 87 ans en sa résidence de Quatre-Bornes. Ses funérailles ont eu lieu en début d’après-midi au cimetière de Phoenix.

Lydie Ringadoo était l’épouse de sir Veerasamy Ringadoo, qui a été ministre des Finances dans le gouvernement de sir Seewoosagur Ramgoolam avant d’accéder aux fonctions de gouverneur de Maurice, entre janvier 1986 et mars 1992, et premier président de la République entre 12 mars 1992 et 30 juin 1992.

Membre d’une famille portlouisienne, elle a grandi rue Tourenne, aujourd’hui sir Virgil Naz, et a fréquenté le collège Bhujoharry. Son père, Anthony Vadamootoo, était très connu dans la capitale, étant en effet proche des leaders politiques des années 1940-1950. Il recevait alors à son domicile des personnalités politiques, telles Seewoosagur Ramgoolam et Razack Mohamed.

On raconte que c’est en la résidence d’Anthony Vadamootoo que Veerasamy (Nadess) Ringadoo avait appris qu’il avait obtenu l’investiture pour les élections générales 1951. Il a épousé Lydie Vadamootoo en 1954. Le couple a eu deux enfants, Raj et Sharmilla. Selon Raj Ringadoo, sa mère « symbolisait la force » sur laquelle s’appuyait son père, lequel comptait beaucoup sur ses conseils avisés.

Lydie Ringadoo était très active sur le plan social et a oeuvré pour l’autonomisation des femmes à travers diverses associations féminines. Son nom a été donné à une école primaire du gouvernement, à Providence. À toute sa famille, en particulier à ses enfants Raj et Sharmilla, Le Mauricien présente ses sincères sympathies.