Louis Rivaltz Quenette, ancien clerc de l’Assemblée nationale, est décédé samedi à l’âgé de 87 ans. Figure emblématique du Ward 4 à Port-Louis, il a connu de près les grandes personnalités, dont Édouard Maunick et sir Satcam Boolell, qui ont évolué dans cette région, longtemps connue comme étant le foyer du mauricianisme.
Il y a d’ailleurs vécu pendant toute sa vie et n’a déménagé vers Beau-Bassin/Rose-Hill qu’après que sa résidence, située en flanc de la montagne, a été endommagée par des glissements de terrain. À tous ceux qui le connaissent, il a toujours raconté avec passion la vie au Ward 4.
Né à Port-Louis le 17 septembre 1928, Louis Rivaltz Quenette a fait ses études primaires à l’école Immaculée Conception et Champ de Lort avant d’entamer des études secondaires au Collège Bhujoharry. Il a rejoint la fonction publique en 1949 et a terminé sa carrière comme Clerc de l’Assemblée nationale. Il a par la suite été consultant au secrétariat du parlement de 1991 à 1996. Durant son passage à l’Assemblée nationale, une de ces passions a été la lecture des comptes rendus des travaux parlementaires, ce qui a sans doute aiguisé en lui ce goût pour l’histoire. Il est l’auteur de série de livres historique, dont plusieurs sont consacrés aux grandes figures politiques. Il a aussi publié plusieurs ouvrages sur la municipalité de Port-Louis. Il a été en outre un fervent défenseur de la Franc-maçonnerie à laquelle il a consacré deux livres. Son rêve a toujours été la création d’une obédience nationale. Son dernier ouvrage est intitulé Plaidoyer pour Jean Baptiste Lislet Geoffroy.
Rivaltz Quenette a obtenu le prix Jean Lebrun en 1965. Après avoir été fait OBE (Officer of the British Empire) en 1980, il a été élevé au rang de GOSK le 12 mars 2013. Tous ceux qui l’ont connu garde de lui le souvenir d’un homme d’une grande sagesse et de celui d’un érudit. Ses funérailles auront lieu demain en l’église de l’Immaculée Conception à 16 h. À sa femme, à ses enfants et à toute sa famille, Le Mauricien présente ses plus sincères condoléances.