Le ministre de l’Intégration Sociale et de l’Economic Empowerment a annoncé jeudi la mise en place d’un département il y a une semaine à la National Empowerment Foundation pour dénicher des talents chez les jeunes. Le lancement du projet pilote est prévu au Collège du St-Esprit de Rivière-Noire, où Xavier-Luc Duval intervenait jeudi à l’occasion d’une cérémonie de remise de prix.
« Au ministère de l’Intégration sociale, nous pensons qu’il est nécessaire d’identifier de jeunes talents. Nous avons tous un talent. Il y a des talents académiques, sportifs et artistiques. Or, à Maurice nous avons souvent tendance à nous concentrer sur les talents académiques et nous ne donnons pas assez d’importance aux autres talents. Nous voulons donc remédier à cette situation », a lancé Xavier-Luc Duval.
Un nouveau département a été institué à la National Empowerment Foundation (NEF) il y a une semaine pour l’identification de jeunes talents autres qu’académiques. Le ministre de l’Intégration sociale et de l’Economic Empowerment a souligné que ce projet permettrait aux jeunes de réussir leur vie dans d’autres domaines aussi. La NEF identifiera de jeunes talents auprès des élèves du collège du St-Esprit de Rivière-Noire le vendredi 15 juillet. Une décision prise jeudi matin en concertation avec la rectrice de l’établissement Dominique Séblin.
Xavier-Luc Duval a d’autre part annoncé la publication dans deux semaines de nouvelles « guidelines » du Corporate Social Responsibility (CSR) dans le cadre du développement de l’enfant. Toutefois, le ministre de l’Intégration sociale et de l’Economic Empowerment n’a pas voulu donner des détails techniques concernant le programme. Les nouvelles « guidelines », apprend-on, seront présentées lors de l’espace rencontre CSR autour des enfants vulnérables le lundi 18 juillet au Freeport of Mauritius.
Dans son intervention, la rectrice Dominique Séblin a mis l’accent sur la mission première de son collège. « Nous accueillons chaque année des enfants qui ont connu un parcours difficile et chaotique en primaire et notre défi est de les réconcilier avec le monde de l’éducation. » Et d’ajouter : « Pour ce faire, nous devons sortir des sentiers battus, explorer d’autres possibilités. L’innovation est au coeur même de notre projet éducatif. Nos stratégies pédagogiques doivent toujours être revisitées et s’adapter aux besoins de nos élèves. »
La rectrice du collège du St-Esprit de Rivière-Noire a laissé entendre que la direction de l’institution mise sur l’équilibre entre les études, le sport et l’acquisition des valeurs humaines et spirituelles. Dominique Séblin concède toutefois qu’il reste encore des efforts à faire pour améliorer les résultats académiques. « Nous progressons lentement mais nous avons confiance que nous allons dans la bonne direction avec l’implication davantage de parents. »
Dominique Séblin a souhaité inclure des classes de HSC dans l’intérêt supérieur des élèves. Le projet s’insère dans le cadre du développement exponentiel que connaît la région, soutient la rectrice. « Notre objectif est d’offrir la possibilité à nos jeunes apprenants de poursuivre leurs études jusqu’à la HSC afin qu’ils puissent jouer leur rôle sur le plan socio-économique. Les choses ne seront peut-être pas faciles mais nous y arriverons, car nous y croyons dur comme fer », conclut-elle.
Gilberte Chung, directrice du Bureau de l’éducation catholique, était aussi présente à la cérémonie de remise de prix au collège du St-Esprit de Rivière-Noire.