Les récentes graves allégations formulées par un ancien membre du board du Medical Council (MC), et selon lesquelles il y aurait eu ingérence dans le déroulement d’une enquête sur un cas de négligence médicale alléguée, ont contraint le ministère à nommer un autre représentant au sein de cette instance de direction. C’est ainsi que le Dr Vasantrao Gujadhur, Director Health Services, a été nommé pour remplacer la Dr Mariam Timol.
Le Dr Gujadhur est familier au fonctionnement du MC pour avoir siégé quelques années au sein du board en tant que membre élu et représentant des médecins de la fonction publique. Mais il a été suspendu du MC en 2008 en raison de profonds désaccords avec d’autres dirigeants du board. Le Dr Gujadhur avait contesté cette décision du conseil d’administration en cour mais sa demande d’une “judicial review” n’avait pas été agréée car, entre-temps, son mandat au sein du board était arrivé à terme. Le Dr Gujadhur est cependant revenu la semaine dernière dans les rouages du MC, mais cette fois en tant que nominé du ministère de la Santé. Cette nomination suscite malgré tout des réactions diverses parmi des médecins du public et du privé, et ce en raison des différends qui ont surgi dans le passé entre le Dr Gujadhur et le MC.
« Le Dr Gujadhur n’a rien réclamé et de par le poste qu’il occupe, il a été nommé pour représenter le ministère au sein du Council. Sa longue carrière dans le service hospitalier à différents niveaux et son expérience passée au sein du MC seront d’un apport dans les discussions pour une amélioration du fonctionnement de cet organisme. Il n’a jamais été blâmé dans ses fonctions de médecin », réagissent quelques personnes dans l’entourage du Dr Gujadhur.
Le nouveau représentant du ministère a participé mardi dernier à une réunion du board consacrée principalement à la nomination du Dr Veenoo Basant Rai en tant qu’Acting Registrar du MC, en attendant le recrutement du prochain titulaire à ce poste. Ce jour-là les dirigeants du MC ont réaffirmé la décision prise il y a quelques semaines de confier l’exercice d’entrevue pour la sélection du prochain Registrar à un panel de trois personnes, soit un “sitting judge”, le Chief Executive Officer du ministère de la Santé et le président du MC.