Le directeur de la Trade Policy Division au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international a été invité par l’Université d’Oxford et le Commonwealth Secretariat à participer cette semaine à Londres à une réunion d’experts et de chercheurs en vue de la publication d’un guide sur les techniques de négociations commerciales à l’intention des petits États.
Auteur d’un ouvrage semblable publié en 2004 par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et destiné aux petits États insulaires en développement, Assad Bhuglah, directeur de la Trade Policy Division au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, aura l’opportunité de faire une présentation et d’échanger des vues avec d’autres experts sur la question des techniques de négociations commerciales.
Le projet initié par le secrétariat du Commonwealth et l’Université d’Oxford vise à renforcer les capacités des petits États en développement pour mieux défendre leurs intérêts dans les négociations commerciales multilatérales, régionales ou bilatérales. « The Commonwealth Secretariat hopes that through a detailed process of consultation and engagement with trade negotiators and experienced academic researchers, the handbook will become a practical tool in the hands of officials of small states », indiquent les promoteurs du projet.
Une ébauche de guide a été préparée par une équipe de chercheurs menée par le Dr Emily Jones de l’Université d’Oxford en collaboration avec des experts du secrétariat du Commonwealth. Cette ébauche de guide tient compte des discussions avec des spécialistes de la négociation commerciale et des décideurs dans différents petits États en développement. Les participants à la réunion de Londres espèrent mettre un point final à la préparation du document après un examen critique du contenu initial.
La publication du guide est prévue vers la fin de mai ou au début de juin 2012. Le secrétariat du Commonwealth et l’Université d’Oxford souhaitent qu’avec la publication du document, les différentes parties intéressées auront obtenu une meilleure compréhension des contraintes auxquelles les petits États doivent faire face lors de négociations commerciales et des voies et moyens pour que leur participation à ces négociations soit des plus efficace et bénéfique.
Selon Assad Bhuglah, de nombreux petits États ont tendance à s’engager dans des négociations « en position de faiblesse ». Or, souligne-t-il, une bonne préparation stratégique peut aider ces pays à éliminer nombre de problèmes d’approche aux négociations, tout en renforçant leurs pouvoirs de négociations face à des pays ayant des ressources plus importantes. Assad Bhuglah soutient qu’il y a différentes tactiques que des négociateurs de ces petits États peuvent utiliser pour un renforcement de leurs positions lors de négociations commerciales.
Tout comme le soulignent les promoteurs du projet, Assad Bhuglah pense que le guide sera un outil pratique entre les mains des négociateurs des petits États mais il insiste sur une formation appropriée des équipes de négociateurs.