Le gouvernement a proposé ce matin une compensation salariale selon un barème gradué, soit Rs 400 pour ceux touchant jusqu’à Rs 10 000 par mois, 4% pour ceux dont les salaires se situent dans la fourchette de Rs 10 001 à Rs 20 000, et un montant uniforme de Rs 800 pour ceux rémunérés plus de Rs 20 000. Cette proposition, qui concerne également les fonctionnaires, a été formulée lors de la 2e réunion du comité tripartite sur la compensation salariale tenue au “lunch room” de l’Assemblée législative, présidée par Shakeel Mohamed, ministre du Travail et des Relations industrielles.
La compensation salariale, qui sera payée à partir de fin janvier, fera l’objet d’un texte de loi, a indiqué le ministre, qui n’a pas manqué de souligner que pour un très grand nombre de salariés, la compensation recommandée est « plus élevée que le taux d’inflation » estimé pour 2014. Se basant sur la dernière estimation de Statistics Mauritius, qui tient en compte l’impact de la récente baisse des prix de l’essence et du diesel sur l’indice des prix à la consommation (CPI), Shakeel Mohamed a annoncé que le taux d’inflation pour cette année s’élèverait à environ 3,3%. Ce taux est inférieur à celui anticipé dans un premier temps par Statistics Mauritius, et qui avait été fixé à 3,7%.
Le président du comité tripartite sur la compensation salariale a déclaré que le gouvernement a pris plusieurs éléments en considération avant de faire une proposition finale. Les centrales syndicales, a rappelé Shakeel Mohamed, avaient, dans un document soumis le 13 novembre dernier, plaidé pour une compensation salariale uniforme de Rs 925. Le gouvernement a aussi considéré le fait que, l’année dernière, une compensation de Rs 300 avait été proposée pour ceux touchant jusqu’à Rs 8 100 alors que ceux dont les salaires se situaient dans la fourchette de Rs  8 101 à Rs 20 000 avaient reçu 3,7%. Aucune compensation n’avait été recommandée pour le reste des salariés.
Le barème proposé ce matin coûtera environ Rs 1,4 milliard au gouvernement et Rs 2,4 milliards au secteur privé, a annoncé Shakeel Mohamed. « Le gouvernement a fait un gros effort en accordant une telle compensation », a fait ressortir le ministre. Ce dernier a rappelé que les barèmes proposés ces trois dernières années étaient bien inférieurs. « Cela démontre que nous avons à coeur l’intérêt des travailleurs », a poursuivi le ministre qui, dans la foulée, a précisé que, contrairement à l’année dernière, les fonctionnaires recevront la compensation salariale.
Shakeel Mohamed a remercié le Premier ministre et ministre des Finances pour son soutien ainsi que les officiers de son ministère et des Finances, dont le secrétaire financier Dev Manraj, mais aussi les syndicats et le patronat pour leur participation aux réunions plénières du comité tripartite ainsi qu’au niveau du sous-comité sur la fixation du taux d’inflation.