Le Trophée des Lecteurs de Scope revient cette année à Negro Pou Lavi. New World People a été désigné l’Album de l’Année 2012 dans le cadre de notre traditionnel concours Coup de Coeur de Scope. Une récompense accueillie avec joie par le groupe, pour qui 2012 a été riche et déterminante dans son envolée vers l’international. La remise du trophée a été une occasion de retrouvailles, dans un esprit de réconciliation.
Negro Pou Lavi est donc le Coup de Coeur 2012 des lecteurs de Scope. Un titre qui, comme chaque année, s’accompagne d’un trophée personnalisé offert par le magazine et qui a été remis au groupe, la semaine dernière. “C’est une récompense qui fait plaisir. Nous l’acceptons avec modestie. En même temps, nous avons une pensée spéciale pour tous les autres artistes qui étaient en lice cette année. Comme cela a été le cas pour eux, nous savons ce que la sortie d’un album implique en matière de démarches, d’efforts et de sacrifices. Nous sommes tous passés par là”, confie Tony Farla, a.k.a, Soul T, cheville ouvrière du groupe.
“Une cerise sur le gâteau.” Aux yeux du groupe, le trophée vient clore une année qui a été exceptionnellement riche en événements et pour la musique mauricienne en général. Sorti en septembre, New World People marque un tournant dans l’histoire écrite par Negro Pou Lavi depuis 1996.
Ouverture.
Et quel tournant ! Vingt et un titres réalisés selon les tendances et courants musicaux auxquels ses membres ont été exposés. De la house au reggae, en passant par la soul, le rap, le hip hop et une variété de rythmes dans une volonté d’ouverture. NPLV sort de son registre initial pour s’implanter dans la world.
Cette approche, Soul T et Know Me racontent l’avoir décidé une année plus tôt. Le nouvel album de Negro Pou Lavi était déjà en chantier lorsque le groupe s’est retrouvé sur la scène du Stade de France pour participer à la Nuit Africaine. “Nous avons eu des frottements avec plusieurs artistes, dont des grands de la musique comme Passi, Manu Dibango, etc.”
New World.
Cette expérience sur une scène aussi prestigieuse avait permis au groupe de constater comment les artistes d’ailleurs s’ouvraient à la world pour toucher un autre public. “Sans cette participation au Stade de France, notre album aurait été réalisé dans le même esprit que les précédents. Après cette expérience, nous l’avons repensé pour évoluer afin de toucher un public encore plus large.” Dans un communiqué relatant cette expérience, le groupe écrit : “Un an après la Nuit Africaine au Stade de France, nous avons voulu garder cette attitude de positivité afin de surfer dans cette même spirale de rencontre, de partage, où se mélangent plusieurs générations et cultures. Ce stade d’évolution, nous le surnommons New World People.”
Persévérance.
Quand l’aventure Negro Pou Lavi avait été lancée dans les banlieues de Port-Louis, il y a seize ans, Soul T et ses compagnons n’avaient jamais imaginé qu’ils parviendraient à un tel niveau. “Nous étions venus pour faire de la musique pour le plaisir et avec l’envie de passer un message positif. Il y avait des choses que nous souhaitions partager, mais rien n’avait été programmé”, précise Know Me. “L’évolution s’est faite au jour le jour, en fonction des occasions qui se sont présentées. Nous avons également eu des frottements avec plusieurs artistes, dont certains de niveau international. Et pour se frotter à eux, il a fallu s’améliorer”, poursuit Soul T.
Artistes internationaux.
Il faut bien croire que Negro Pou Lavi a su comment si prendre. En effet, dix artistes internationaux l’accompagnent dans ce nouveau chapitre qu’est New World People. Et pas des moindres : Neg Marrons, Dar-K, Takana Zion, Monsieur Lézard. On peut également citer Jimmy Gassel, Duncan Smith, Nitin Chinien, Bruno Sophie, New Generation, Tiwany, Stéphanie Thazar, sont parmi les artistes qui ont fait du featuring sur l’album. On y trouve également une production musicale du producteur des Black Eyed Peas. Et sur la No 7 de l’album, Africa, le groupe mauricien pose sa voix à côté de celle d’une légende vivante : Manu Dibango. De vraies relations ont été nouées : “Il est devenu comme notre grand-père”, souligne Soul T. Grâce au Camerounais, l’album de Negro Pou Lavi sera distribué en Europe par Warner Music Bros à la fin du mois.
Intense.
Destin formidable pour New World People, qui compte pour chanteurs principaux Soul T, Know Me et Yenla. Ils ont été étroitement soutenus à ce niveau par Stéphan Bar, Jean-Marc Chimier et Christopher Mootoosamy. “La réalisation de cet album nous a demandé beaucoup de temps, de travail et de sacrifices. Nous nous y sommes attelés pendant deux années de manière intense.” Le groupe a fait venir les meilleurs dans son studio pour l’aider dans son projet : Natir, Hansley Henry, Stéphan Ber, Rico Clair, Pierrot Ravina, Michael Veeraragoo, entre autres.
Mixé et masterisé en France, il a été officiellement lancé à La Réunion et a été ensuite présenté au Zénith de Paris lors de la Nuit de l’Océan Indien, ainsi qu’à Londres, au Festival Kreol de Maurice et au cours d’autres soirées où sa popularité a été pleinement constatée. Le morceau C’est l’été, qui porte la griffe du DJ Jimmy Gassel, a été classé parmi les 50 meilleures chansons de l’été en France et figure sur la compilation de Wagram Music Distribution, qui travaille avec Alpha Blondy, Corneille, Ziggy Marley, Jessy Matador…
Respect.
“Nous avons toujours fait très attention dans ce que nous avions à dire. À travers notre musique, nous avons voulu promouvoir l’éducation, le respect des parents et les valeurs positives.” Pour certains, Negro Pou Lavi incarne l’espoir, la force de la persévérance. Aujourd’hui, il touche aussi une deuxième génération de fans. Parmi ces derniers, certains sont les enfants de ceux qui avaient suivi le groupe à ses débuts. “Nous en sommes très fiers”, disent ses membres, qui estiment pouvoir toujours compter sur la solide équipe qui les entoure au sein de NPLV Family.
Pour Tony Farla, “le trophée que nous recevons est un encouragement. Nous le dédions à nos fans”. Trois mois après son lancement, l’histoire de New World People ne fait que commencer.