Au moins 27 personnes ont été tuées et plus de 600 blessées lors d’une tempête qui a frappé dimanche le sud du Népal, ont indiqué lundi les autorités, les vents violents allant jusqu’à renverser des voitures.

Un puissant orage a balayé dimanche soir le district rural de Bara – au sud de la capitale Katmandou – et ses alentours, endommageant des maisons, déracinant des arbres et renversant des poteaux électriques.

Les vents soufflaient si fort qu’ils ont renversé un bus qui transportait des passagers, selon des témoins. Nombre de victimes ont péri écrasées par les gravats de leur habitation ou des arbres ou poteaux arrachés.

« Les vents ont tout emporté, ma maison et ma famille », témoigne Ram Babu Patel, qui a perdu sa femme dans la tempête, joint par l’AFP par téléphone. « J’étais à la maison en train de m’apprêter à dîner lorsque la tempête a frappé. C’était incroyable. Il ne nous reste plus rien. »

Les secours peinaient à atteindre nombre de zones sinistrées, les axes étant parfois encombrés de débris. Le souffle était tel qu’il a fait basculer des voitures garées dehors.

« Les forces de sécurité dont l’armée travaillent intensément depuis la nuit de dimanche pour secourir et apporter de l’aide », a déclaré Rajesh Poudel, responsable administratif du district de Bara.

Le terrain accidenté du Népal et ses infrastructures limitées font que les secouristes peinent souvent à accéder aux régions touchées par des catastrophes naturelles.

– Indemnités –

Prakash Tharu, un bénévole sur le terrain, a décrit des scènes de dévastation dans les villages: « la tempête a tout détruit sur son chemin. Les maisons n’ont plus de toit et les arbres sont tous par terre ».

« Il y a un besoin urgent de nourriture et d’aide », a-t-il ajouté.

Les hôpitaux locaux faisaient face à un afflux de blessés en provenance des zones affectées par le sinistre. Au moins sept personnes ont été transportées par voie aérienne jusqu’à Katmandou pour y être hospitalisées.

Le Premier ministre KP Sharma Oli a exprimé ses condoléances dans un tweet et assuré que son gouvernement ferait de son mieux pour le traitement des blessés.

Le gouvernement provincial a annoncé la gratuité des traitements médicaux pour les blessés ainsi que le versement d’une indemnité de 300.000 roupies (2.400 euros) aux familles des personnes décédées.

Des centaines de personnes meurent chaque année dans des inondations et glissements de terrain durant la mousson au Népal. Il est cependant rare qu’une tempête au printemps, saison chaude et sèche, fasse autant de dégâts et de victimes.

L’année dernière, une série de tempêtes de sable et orages avait fait plus de 220 morts en Inde voisine au mois de mai.