Inculquer aux jeunes les bonnes habitudes alimentaires. Tel est le but du Nestlé Health Kids Programme qui, en 2015, a permis de toucher 8,4 millions d’enfants dans 84 pays. À Maurice, ce sont 1 500 enfants de 34 écoles qui y participent de juin à septembre sur une base pilote dans le cadre de la Health & Physical Education de la Std II. Le programme vise à les orienter, en collaboration avec leurs parents, vers des choix alimentaires et des activités physiques bénéfiques à leur santé. Une initiative de Nestlé, le programme est réalisé en collaboration avec le MIE et le ministère de l’Education.
En avril dernier, 58 enseignants de 34 écoles primaires ont participé à un atelier de travail en vue de s’imprégner du programme et de comprendre comment utiliser les outils pédagogiques tels des tapis de jeu sur la nutrition, un tableau magnétique, un manuel d’activités pédagogiques, des ballons et des cordes à sauter qui ont été développés par des académiciens du MIE. Selon Brinda Oogarah-Pratap, coordinatrice du Healthy Kids Programme et Associate Professor au MIE, « ce programme a été conçu pour Maurice par les académiciens du MIE, en consultation avec des enseignants, tout en restant fidèle à l’objectif global du NHKP. Pour s’assurer de la pérennité de ce programme, nous avons développé des ressources pédagogiques sur la nutrition qui tiennent compte du cursus scolaire de la Health and Physical Education de la Std II et de la sensibilité culturelle locale. Le choix de la classe est également stratégique car la Std II a déjà un programme axé sur l’alimentation et le NHKP permettra aux enseignants de le consolider. Nous visiterons les écoles pour avoir les commentaires des enseignants et des élèves ».
Un premier exercice d’observation a en effet été commencé dans les écoles par le MIE depuis 13 juillet. Les habitudes alimentaires chez l’enfant sont souvent influencées par le choix des parents, d’où l’importance d’inclure ces derniers dans ce programme. « Les enseignants ont un rôle important à jouer dans la mise en oeuvre de ce programme auprès des enfants et des parents. Ces derniers sont appelés à participer activement aux activités du NHKP. Les parents doivent notamment aider leurs enfants à compléter les diverses activités du manuel pédagogique sur la nutrition. Les parents sont essentiels pour renforcer les bonnes habitudes alimentaires et la pratique de l’activité physique chez l’enfant », avance Brinda Oogarah-Pratap.
Pour sa part, Allan Brelu-Brelu, Cluster Manager Indian Ocean Islands de Nestlé, fait ressortir que l’objectif est d’aider les enfants à devenir des adultes en bonne santé. « Nous sommes concernés par la prévalence des maladies chroniques non transmissibles à Maurice. Ce programme basé sur la nutrition, la santé et le bien-être a été imaginé et conçu par des experts de l’éducation, la nutrition et la santé. Grâce à l’éducation et le soutien de toutes les parties prenantes, nous pouvons réussir à atténuer le problème de malnutrition », soutient-elle.
Le Nestlé Healthy Kids Programme existe dans 84 pays à travers le monde et est adapté selon le contexte culturel local. Dans chaque pays où le programme est implémenté, les autorités chargées de l’éducation et de la santé, les éducateurs et la communauté sont mobilisés afin de comprendre les besoins spécifiques en termes de matériel pédagogique, de formation et d’activités.
Le premier programme de santé a vu le jour en France en 1992 et s’intitule Vivons en Forme. Par la suite, le programme d’éducation à la nutrition a été implémenté au Brésil et en Russie en 1999. L’impact significatif qu’ont eu ces programmes a ainsi jeté les bases pour la mise sur pied du Nestlé Healthy Kids Programme dans divers pays à travers le monde. L’objectif de Nestlé à l’avenir est d’implémenter le Nestlé Healthy Kids programme dans chaque pays où elle opère.