Le Service des Prisons a célébré le vendredi 16 mai dernier la fête du pain, qui s’est déroulée à l’unité de boulangerie de la New Wing Prison de Beau-Bassin. Une vingtaine d’élèves et cinq enseignants du collège La Confiance ont été conviés pour l’occasion dans le but d’apprécier et de déguster plusieurs variétés de pains et de pâtisseries, qui y ont été confectionnés, et découvrir le métier de boulanger.
La fabrication de pains à la prison de Beau-Bassin émane d’une longue tradition et les expériences acquises ont été transmises de génération en génération. En effet, la fabrication de pains à la prison remonte au début du 20e siècle. Le pain était alors destiné uniquement aux détenus. Mais à partir de septembre 1956, les cadres de la prison pouvaient s’en approvisionner. Avec l’accroissement de la population carcérale, l’ambassade de France a fait don, en 1988, d’un four électrique afin de fournir du pain au département des prisons.
Avec l’ouverture de la New Wing Prison en 2004, une nouvelle boulangerie, dotée de deux fours, devient opérationnelle. Cependant, en 2009, à la suite d’un incendie, la boulangerie devait subir d’importants dégâts. La production a alors été réduite et le département des prisons devait s’approvisionner partiellement en pains auprès d’une boulangerie privée. Depuis janvier 2011, la boulangerie de la New Wing Prison fonctionne à nouveau à plein régime, et le niveau de production correspond à la demande.
L’unité de boulangerie opère avec un effectif de 12 personnes au total, dont quatre officiers de prison et huit détenus ayant suivi une formation poussée en fabrication de pains au Mauritius Institute of Training and Development (MITD). La boulangerie est équipée de trois fours, dont un nouvellement acquis en 2012, de barquettes en aluminium, de chariots métalliques, d’une façonneuse et de mélangeurs, entre autres. Actuellement, 10 000 pains sont fabriqués quotidiennement pour approvisionner, outre les détenus, le personnel de la Police Training School et du Brown Sequard Mental Health Care Centre. La direction des Prisons envisage de fabriquer du pain pour d’autres institutions et organisations dans un proche avenir.
Dans son message adressé aux invités, le Commissaire des Prisons, Jean Bruneau, a mis l’accent sur le pain « fait maison », qui est réputé depuis bien des années et est en très grande demande parmi le personnel et les départements, tels la Police et le Rehabilitation Youth Centre de Beau-Bassin, entre autres. Il a aussi fait mention que, derrière la production de pains, cette activité s’inscrit aussi dans le cadre de programmes de réhabilitation des détenus, qui s’épanouissent dans leur environnement de travail.