Comme nombre de prestigieux confrères étrangers et locaux, Le Mauricien Ltd a traversé une période difficile sur le plan financier émanant des mêmes causes et produisant les mêmes effets, ici et ailleurs. à l’instar de toutes les entreprises dans une telle situation, Le Mauricien Ltd  a, ainsi, sollicité les services des spécialistes en conseils de gestion financière qui ont élaboré un plan de restructuration à son intention. Ce plan d’action soutenu par tous nos banquiers et reposant sur des ressources financières saines est déjà en opération. Le Mauricien Ltd  est depuis dans une position plus confortable et évolue vers une «debt free situation» à terme. Il n’y a à ce jour, par exemple, ni encours envers la Mauritius Revenue Authority et encore moins d’«attachment order». évidemment il n’est question ni de faillite ni de mise sous administration.
C’est le contraire qu’a voulu faire accroire un confrère dont le directeur, Eshan Khodarbux, est grippé dans l’engrenage de l’affaire BAI et n’a pas apprécié que ses suspicieuses transactions financières, avec son encombrant partenaire Dawood Rawat et ses sociétés, aient été rendues publiques dans nos colonnes, malgré ses supplications. Depuis, une campagne systématique de représailles est menée contre Le Mauricien Ltd dans les colonnes de ses journaux et dans celles d’autres groupuscules gagnés à sa cause.
Il y a eu d’abord de viles attaques portées contre notre journaliste Patrick Michel pour une affaire, pourtant limpide qui remonte à 1996. Puis contre l’entreprise qui aurait, selon eux, bénéficié «des finances occultes», termes sans doute courants dans leur giron. Nos journaux seraient eux des «spécialistes dans l’amalgame, la manipulation et la diffamation», pour culminer avec le titre ronfleur et menteur de ce samedi, à l’effet que  «Le Mauricien Ltd est en faillite». Titre honteusement et savamment relayé par des radios et confrères qui opèrent sous l’influence de la galaxie du «réfugié de Paris» avec le but inavoué de décrédibiliser et de salir.
Que nos lecteurs, nos partenaires et notre personnel se rassurent. Nos activités se poursuivent normalement et nos journaux continuent à paraître comme à l’accoutumée. Nous leurs assurons que les informations malveillantes publiées ne reflètent pas la réalité de la situation actuelle et ne visent qu’à nuire pour tenter de nous faire taire sur leurs propres manquements. Et nous ne nous tairons pas !
Fort de ses 107 ans d’existence Le Mauricien Ltd, qui a connu tous les soubresauts de la vie d’une vraie  entreprise de presse, surmontera, une fois encore, les calomnies, la désinformation, les tentatives de déstabilisation et le terrorisme, d’où qu’ils viennent. Et continuera, sans relâche et sans peur, son combat pour la vérité !
Nous comptons, pour cela, sur le soutien de tous et de chacun !