Après avoir facilement dominé ses adversaires sur 1850m, Tabreek a été nettement raccourci et s’attaque aux 1500m. La question est de savoir si le cheval sera aussi performant sur cette distance réduite. Mais si son entraîneur a décidé de confirmer sa participation dans cette course, c’est qu’il est convaincu que celui-ci possède une première chance.
Si on regarde de plus près la dernière course de Tabreek, on trouve qu’il n’avait pas été bousculé dans la partie initiale et que son jockey l’avait même repris après s’être rendu compte que le rythme était sélectif à l’avant. Sur 1500m, on sait que le tempo est assez élevé. Toutefois, comme pour assurer que tout sera à son avantage, il aligne aussi Everest, qui retrouve une valeur inférieure.
On peut penser que ce dernier veillera que la course soit lancée sur une bonne base, alors qu’Unbridled Joy, lui, essaiera de dicter sa loi pour conserver suffisamment de réserves. Si lors de leur dernière confrontation Everest avait durci le rythme en descente, on peut s’attendre à le voir opter pour la même tactique. Car si jamais il était contraint à sprinter dans les derniers 600 ou 400m, sa tâche serait plus difficile du fait qu’il rend du poids à tous ses adversaires.  Cela dit, il semblerait qu’Everest et Unbridled Joy seront vulnérables en fin de parcours.
Dans cette course, il y a aussi Top Jet, qui vient d’ouvrir son compteur. Il sera à l’aise sur la distance, mais pourrait ne pas retrouver les mêmes conditions que lors de son succès. À son intérieur, il aura cette fois des chevaux considérés comme rapides et il pourrait être contraint à courir avec le nez au vent. Certes, il pourrait être moins percutant, mais il devrait néanmoins participer à la lutte finale.
Pour en revenir à Tabreek, on dira que le cheval se trouve dans d’excellentes dispositions et il semblerait aussi que son entourage ait trouvé la meilleure tactique qu’il faut adopter avec lui. Alain Perdrau présente Ole Gunnar, qui n’a couru qu’une seule course jusqu’ici. Le cheval avait besoin d’une mise en jambes à ses débuts. Il a été par la suite soigneusement entraîné. Sa condition s’est améliorée et on demandera aux turfistes de ne pas prendre sa candidature à la légère.
Il a y par ailleurs Le Clos, dont l’entraîneur a décidé de lui retirer tous les harnachements, c’est-à-dire la noseband et le tongue-tie. Ce cheval n’a jamais pu adopter sa tactique favorite en trois tentatives. Il est bien placé au départ et pourrait jouer les trouble-fête. Sheer Trouble n’a rien démontré jusqu’ici. Sur le papier, il devrait être plus compétitif dans la valeur du jour et on préfère le revoir.
Split The Breeze manque toujours quelque chose pour briller. Il est à son affaire en B61. Avec un peu de chance, il ne sera nullement surprenant de le voir passer le but en premier. Il pourrait même être le principal adversaire de Tabreek.