La mention du “Nine-Year Schooling” dans le discours du Budget donne lieu à de nombreuses interrogations sur la mise en pratique de ce projet tant dans le public qu’en milieu scolaire primaire et secondaire. Aux journalistes qui l’interrogeaient ce matin sur l’introduction de ce nouveau projet éducatif alors qu’elle était au Form VI Islamic College, la ministre de l’Éducation a clairement fait comprendre qu’elle ne communiquerait aucun détail aussi longtemps qu’elle « n’a pas de choses concrètes » à annoncer. « C’est un projet très sérieux et je suis très prudente. Mieux vaut parler moins au départ et venir par la suite avec des choses concrètes », a déclaré Leela Devi Dookun, affirmant que « le travail avance ».
La ministre de l’Éducation participait ce matin à une cérémonie marquant le 10e anniversaire de cet unique collège de Form VI dans le secteur secondaire. Ceux présents à cette fonction pensaient que Leela Devi Dookun donnerait quelques premières indications sur la mise en route du “Nine Year Schooling”, d’autant que le Budget 2015-16 présenté avant-hier a suggéré la mise en oeuvre imminente de ce projet. Depuis hier, des parents ainsi que des professionnels de l’éducation primaire et du secondaire se posent les mêmes questions.
Celles qui reviennent le plus souvent sont : À partir de quelle année le nouveau système scolaire sera-t-il introduit ? Quelle formule d’admission au secondaire ? Y aura-t-il une nouvelle formule d’évaluation de la performance des élèves au bout de six ans passés au primaire ? Prévoit-on des “junior schools” et des “senior schools” au secondaire ? Quel type d’examen au bout de neuf ans de scolarité ? Abolira-t-on la filière Prevocational Education (PVE) ? La ministre a déclaré sur un ton assuré que le « Nine-year Schooling is on », soulignant par là même que son ministère avait obtenu le budget nécessaire. En revanche, elle ne peut à ce stade donner des précisions sur les étapes pour sa mise en pratique, car elle « n’est pas encore prête pour le faire ».
Voici les propos du ministre sur cette question à l’issue de cette cérémonie protocolaire à l’Islamic College : « Le travail se fait et on avance. C’est un projet très sérieux et ce n’est pas quelque chose qu’on peut faire du jour au lendemain. Cela prendra le temps qu’il faudra, mais cela arrive. Je ne suis pas là pour vous dire que vous aurez le Nine-Year Schooling dans telle ou telle année. Je veux que ce soit un projet réussi et c’est pour cela qu’il vaut mieux parler moins au départ et venir par la suite avec des choses concrètes. Je ne veux pas me presser et me cogner devant. Je ne viendrai pas dire de choses pour qu’ensuite je fasse un pas en arrière. C’est pour cela que je prends mon temps. Je suis très prudente. Je parlerai quand je serai prête. »
Par ailleurs, Leela Devi Dookun, qui a aussi le portefeuille de l’Enseignement supérieur sous sa responsabilité, a fait part aux journalistes de sa « satisfaction » quant au travail de remise en ordre auquel s’est attelé le gouvernement dans ce secteur. « Le nettoyage se fait, le travail marche. Je suis satisfaite que les choses avancent », a-t-elle affirmé.