Le syndicat d’enseignants du primaire catholique et celui du secondaire confessionnel organisent demain, samedi 12 septembre, une réunion d’information sur le projet Nine-Year Schooling à l’intention des parents de ces écoles. Cette réunion est aussi ouverte aux parents ayant des interrogations sur ce projet de réforme. Le rassemblement aura lieu au centre de la Fédération des syndicats de la Fonction publique, à Coromandel, à 14 h.
« Depuis le début du troisième trimestre, beaucoup de parents sont venus vers nous pour dire qu’ils sont dans le flou et qu’ils voudraient avoir des clarifications sur ce projet de réforme. Ces parents sont très inquiets et se posent aussi beaucoup de questions sur la démarche que fera le Bureau de l’Éducation Catholique. Nous sommes également dans le flou par rapport à plusieurs aspects, mais nous donnerons aux parents ce jour-là les informations officielles que nous avons reçues du ministère de l’Éducation et nous allons les écouter », explique Lysie Ribot, présidente de la Secondary and Preparatory School Teachers & Other Staff union (SPSTSU), au sujet de la rencontre prévue demain.
Contrairement aux autres syndicats du primaire et du secondaire, l’UPST, qui regroupe les enseignants des écoles RCA, n’a eu aucune rencontre avec le ministère de l’Éducation au sujet de ce projet de réforme. Ce syndicat est furieux que le ministère l’ait « totalement ignoré » dans son calendrier de rencontres avec les stakeholders du primaire et du secondaire sur cette question. « C’est le BEC qui nous a remis une copie du plan de réforme que le ministre a présenté officiellement le 20 août. Nous avons envoyé une lettre au ministre la semaine dernière pour protester énergiquement contre cette attitude. C’est à partir de cette lettre que le ministère nous avait invités à une réunion mercredi dernier. En raison de la Fête du Père Laval, nous leur avons demandé de renvoyer cette rencontre à une autre date », déclare Clency Kelly, président de ce syndicat. Ce dernier ajoute que plusieurs de ses membres qui sont aussi parents d’élèves du primaire ont approché le syndicat pour exprimer leurs inquiétudes au sujet de ce projet de réforme par manque d’informations. « Étant donné qu’on n’entend plus parler depuis bien longtemps de la Federation des Parents-Enseignants des écoles catholiques (FAPEEC), notre syndicat et la SPSTSU ont pris l’initiative d’organiser la rencontre de demain », souligne Clency Kelly. Le président de l’UPST explique cette démarche syndicale commune par le fait que les collèges catholiques et les écoles primaires RCA sont sous le même organisme de contrôle, le Bureau de l’éducation catholique. Mais la SPSTSU défend les intérêts du personnel enseignant et non-enseignant des collèges confessionnels, catholiques et non-catholiques.