Figure emblématique du groupe Lataniers, il avait jusqu’ici mené son combat à travers la chanson engagée. En se jetant dans la partielle au N° 18, Nitish Joganah franchit une nouvelle étape. Dans l’entretien qui suit, il s’explique sur cette démarche. Pour lui, cette partielle a une dimension nationale et il invite à donner une correction aux partis traditionnels. Parlant de la chanson engagée, il est d’avis qu’elle est toujours présente, mais sous de nouvelles formes. Il regrette toutefois que les artistes ne veuillent pas assumer ce rôle. Il précise également que pour lui, le plus important à cette élection n’est pas de se faire élire, mais de faire passer son message.