Il a fallu attendre presque deux ans pour voir Ice Axe triompher au Champ de Mars. Alors que seul le jockey français Gaëtan Faucon avait triomphé avec ce coursier, Niven Marday est venu là où les Kevin Latham, Rye Joorawon, Johan Victoire, Fortune,  Marc Neisius et autres Benedict Woodworth ont échoué pour mener à bon port le coursier de Vicky Veeramootoo de l’écurie Hurlywood.
Sa dernière victoire remontait au 2 septembre 2012 dans la Maiden Cup et Ice Axe avait ensuite échoué de peu plusieurs fois alors que cette saison, il n’avait même pas accroché un accessit.
Son entraîneur, Randhir Pertaub avait déclaré avant la course que le coursier avait été préféré à Pierneef pour courir dans The Supertote Golden Trophy. «Et, comme c’est un cheval qu’on estime bien à l’écurie Hurlywood et que c’est aussi un public horse, on a mis tous les atouts de son côté pour qu’il renoue avec le succès dans le 1650 mètres de la 23e journée», avait-il dit.
Et les atouts furent les équipements, à savoir des Sidewinkers et une Drop NoseBand et aussi confier la monte à Niven Marday pour pourvoir bénéficier de la décharge de 3kg de l’apprenti. Et l’entourage a eu raison, car Ice Axe a pu résister à Love Struck au finish, même si ce dernier donna l’impression d’avoir pris un léger avantage.
«Je dois remercier Randhir Pertaub et tout l’entourage de l’écurie Hurlywood de m’avoir fait confiance pour piloter un cheval tel qu’Ice Axe. On m’avait dit que beaucoup de jockeys avaient échoué dans leur tentative de faire gagner le cheval. Mais, avec l’encouragement de certains, je n’ai jamais baissé les bras et j’ai cru dans les chances de mon coursier», a souligné Niven Marday. «C’est un grand honneur pour moi de l’avoir fait gagner après une si longue période et aussi de remporter une course principale».
«Ice Axe avait pris un mauvais départ avant de se remettre sur le bon pied pour diriger les opérations. J’avais eu les instructions d’attendre les derniers 400m pour le lancer et quand Love Struck est revenu à ma hauteur, je n’ai pas paniqué et j’ai continué à donner le meilleur de moi-même. J’ai eu un petit doute en franchissant la ligne d’arrivée et heureusement, la photo-finish m’a donné raison. C’est un cheval avec un grand coeur et je souhaite qu’après cette victoire, il continue sur cette voie».
«Pour ma part, cette victoire vient s’ajouter à un palmarès qui ne manquait qu’une dans une course principale. Maintenant, il va falloir décrocher un succès dans une course de Groupe et pourquoi pas une classique? Et j’espère que les entraîneurs vont encore me faire confiance», a conclu Marday.