«Mo pran langazman solanel : nou pou al tousel dan élections. » Ainsi s’est exprimé le candidat du PTr, Arvin Boolell, lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Le Labourdonnais, aux côtés de Patrick Assirvaden, Shakeel Mohamed et d’autres jeunes du parti. Il ne sera question d’alliance ni avec le PMSD ni avec quiconque d’autre avant les élections. Cependant, une alliance postélectorale viendra si besoin est, dit-il. Ce qui est sûr, c’est qu’il se servira de sa position une fois qu’il aura fait son entrée à l’hémicycle après la partielle de Belle Rose/Quatre Bornes — qu’il est confiant de remporter — pour convaincre l’opposition de pousser vers les élections générales anticipées. La raison pour laquelle au PTr on est d’avis que cette partielle servira de tremplin aux élections générales.

Lire la suite dans le Week-end du 3 décembre 2017