La circonscription N°14 (Savanne-Rivière Noire) s’est démarquée des autres en faisant élire les trois candidats de l’Alliance PTR/MMM. Depuis le début du dépouillement à la SSS La Gaulette aux alentours de 10h15, Alan Ganoo, Joe Lesjongard et Ezra Jhuboo ont fait la course en tête. Maya Hanoomanjee, chef de file de l’Alliance Lepep, devait réaliser une certaine remontée en cours de journée, mais concédait finalement 448 voix à Ezra Jhuboo.
Même si plusieurs candidats du MMM ont mordu la poussière à travers l’île, Alan Ganoo a de nouveau prouvé qu’il demeure une forteresse dans l’Ouest, le leader adjoint de ce parti étant à sa huitième députation dans cette circonscription. Quant à Joe Lesjongard, qui a migré du N°4 où il a été élu en trois occasions, il a su se faire accepter dans ce nouveau fief. Ezra Jhuboo a de son côté réussi son baptême du feu. La grande battue de cette consultation demeure Maya Hanoomanjee, qui connaît ainsi son premier revers électoral. De leur côté, Dinesh Babajee et Mario Cangy ont eu des difficultés à suivre le rythme tout au long du dépouillement.
L’attente a été longue pour être en présence du premier pointage. Ce pointage sur 9 000 bulletins dépouillés affiché à 14h10 démontrait déjà qu’Alan Ganoo avait pris ses distances avec 5 108 voix. Joe Lesjongard était bien calé en deuxième position (4 481 voix), tandis qu’Ezra Jhuboo possédait une certaine marge de manoeuvre face à Maya Hanoomanjee (4 192 contre 3 862).
Du côté des agents de l’Alliance Lepep, on voulait encore croire en un renversement de situation. Toutefois, la tendance se maintenait en faveur du camp adverse, comme le confirmait le second pointage affiché vers les 15h sur 18 000 bulletins dépouillés. Alan Ganoo traversait alors la barre des 10 000 voix, tandis que Maya Hanoomanjee concédait cette fois plus de 500 voix à Ezra Jhuboo (7 725 à 8 276).
Au moment de la proclamation des résultats vers 18h40, les supporters des deux camps, séparés par des barrières et un important service de sécurité, se lançaient des invectives. L’un célébrant ce 3-0 et l’autre cette large victoire nationale. Après les discours des six candidats, les trois élus quittaient précipitamment la cour du collège dans un 4×4, escortés de leurs agents. Les trois battus tenaient de leur côté des discours improvisés avant que ne débute un impressionnant défilé dans les différents villages.