Ils ne seront plus que sept coursiers à se disputer la première épreuve principale du calendrier hippique 2015. Si, au premier abord, le nombre de partants peut paraître famélique, un rapide coup d’oeil sur la carte convaincra les plus sceptiques quant à la qualité qui sera on display samedi avec notamment la présence de trois anciens chevaux de l’année, à savoir Ice Axe, Liquid Motion et Ryder Cup présents dans le lot. S’ils se tiennent tous de très près, nous ferons du dernier nommé notre favori, lui qui est avantagé au poids par rapport à ses adversaires directs.
La campagne 2014 de Ryder Cup a été remarquable avec six victoires et trois placés, synonyme d’une ascension fulgurante à l’échelle des valeurs, le fils de Victory Moon venant aujourd’hui se frotter à l’élite alors qu’il avait débuté la saison dernière en C6&7 ! Evoluant désormais sous les ordres de Shailesh Ramdin, ce redoutable frontrunner devrait mettre à profit son faible handicap pour tenter un nouveau pillar to post samedi. S’il n’est pas inquiété dans sa démarche, ses rivaux ne le reverront qu’après le but. Associé à l’excellent juge du pas qu’est Rye Joorawon, autant dire qu’il dispose d’une belle carte à jouer ce samedi.
Il devra cependant se méfier de Liquid Motion qui sera le porte-drapeau de l’écurie Merven. Bien qu’il n’ait pu rééditer ses exploits de 2013, il fut loin d’être ridicule l’année dernière avec une victoire et plusieurs accessits à son actif, jouant même de malchance dans la Coupe d’Or quand il se fit coiffer au but. L’intersaison semble lui avoir été bénéfique si l’on se réfère à ses derniers galops. L’opposition du jour est à sa portée mais il devra au préalable surmonter le handicap de sa ligne extérieure.
La candidature d’Ice Axe ne devrait pas non plus être prise à la légère. Bien qu’il ait connu une saison en dents de scie l’année dernière, le cheval champion 2012 demeure un sacré compétiteur. Il a bénéficié d’une bonne préparation en vue de cet engagement avec notamment un bon barrier trial la semaine dernière. Il sera un os dur à croquer s’il parvient à prendre le first run sur ses adversaires.
Casey’s War est aussi à surveiller dans cette épreuve. Le vieux soldat de l’écurie Maingard s’est montré très régulier en 2014 mais il aura le désavantage de rendre du poids à tous ses adversaires. On ne prendra cependant pas le risque de l’éliminer car il fait généralement bien sur sa fraîcheur.
Polar Royale aura aussi son mot à dire avec son poids plume. A la faveur d’un bon parcours, il est capable d’inquiéter les favoris, tout comme Emerald Approach qui est passé sous la férule de J.M Henry durant l’intersaison. Véloce, il pourrait taquiner Ryder Cup pour le commandement. Si son cavalier parvient à calmer ses ardeurs, il n’est pas impossible qu’il tente de piéger ses adversaires en lançant le sprint de façon prématurée. François Bernardus, la doublure de l’écurie Allet,  n’est pas non plus dénué de qualités et il profitera de tout faux pas des favoris pour s’illustrer.